Fermer

Mali: une contribution de plus de 700 millions d’euros en trois ans

Publié le 14/09/2016 à 20h00 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Politique
Gilles Huberson
© Copyright : DR

#Mali : L’ambassadeur de France au Mali, Gilles Huberson, en fin de mission, a fait ses adieux. Au cours de sa mission, qui a coïncidé avec la crise au nord du Mali, la France a apporté une contribution de plus de 700 millions d’euros.

C’est dans l’un des moments les plus critiques dans l’histoire du Mali que Huberson est arrivé juste après quelques mois du début de l’opération Serval, devenue Barkhane. Après plus de trois ans de service au Mali, Gilles Huberson, ambassadeur de France au Mali, prend congé des Maliens pour aller sous d’autres cieux.

Selon le diplomate, la France est le premier donateur bilatéral du Mali avec une contribution de plus de 700 millions d’euros au cours des trois dernières années. Cette contribution substantielle concerne les domaines comme l’emploi et la relance économique à travers le soutien à l’agriculture et à la formation professionnelle, les infrastructures (eau et énergie), la gouvernance démocratique et la réforme du secteur de la sécurité.

Sur le plan de la sécurité, Gilles Huberson est optimiste et affirme que le terrorisme recule grâce à la coalition des forces sur le terrain. Forte de ses 3500 soldats repartis dans les cinq pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane est l’une des pièces maîtresses qui contribue à ce recul du terrorisme.

Le successeur de Gilles Huberson est Evelyne Decorps, ex-ambassadrice de France au Tchad. C’est elle qui aura désormais la lourde charge de conduire avec le Mali, l’organisation du sommet Afrique-France en janvier 2017 à Bamako.

A noter que malgré la crise sécuritaire, la communauté française au Mali est en augmentation depuis trois ans. Elle est passée de 5.300 à plus de 7.600 personnes.
Le 14/09/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté