Fermer

Mali: un autre camp des Nations-Unies attaqué ce matin à Douentza

Mise à jour le 14/08/2017 à 16h07 Publié le 14/08/2017 à 14h40 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Politique
soldat suédois minusma

Soldats suédois de la Munisma.

© Copyright : DR

#Mali : Un camp des Nations Unies a fait l'objet d'une attaque tôt ce matin du lundi 14 août dans le centre du Mali, à Douentza. Donnés pour blessés dans un premiers temps, un soldat de l'Onu et un autre des forces maliennes ont succombé de même que deux terroristes.

A Douentza au centre du Mali, le camp des Nations unies a fait l'objet d'une virulente attaque à l'arme automatique. 
Ce matin aux environs de 5h15, un peu avant le lever du jour, des tirs nourris d'armes automatiques étaient entendus vers le poste. Selon les habitants et d'autres sources sécuritaires concordantes, les tirs étaient en cours jusqu'au-delà de 7h du matin. Après cela, les témoins affirment qu'ils étaient devenus sporadiques. 


LIRE AUSSI: Mali. Minusma: mission la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie
DOUenza
© Copyright : DR

Des individus armés ont visé le camp de la Minusma de la ville de Douentza. Actuellement, les tirs ont cessé mais les accès au camp de la force onusienne sur place visée par l'attaque sont bouclés par les casques bleus et les Forces armées Maliennes (FAMA). 

A l'heure où cet article est mis en ligne, le bilan provisoire fait état de deux assaillants tués, alors qu'un soldat de la Minusma, un autre des FAMA blessés ont finalement succombé. 

Le 8 juin dernier à Kidal, un camp des Nations Unies avait été attaqué, faisant 4 morts et ! blessés parmi les casques bleus guinées. L'attaque avait été revendiqué par Nosrat Al-Islam, le groupe des djihadistes qui se sont coalisés dans le Sahel. Mais pour le moment, aucune revendication n'a été faite concernant l'attaque de ce lundi 14 août. 


LIRE AUSSI: Vidéo - Minusma : la Guinée rend hommage à ses quatre soldats tués à Kidal


 

Le 14/08/2017 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté