Fermer
#Politique

Vidéo. Mali: 57 ans après l'indépendance, un constat pas très reluisant

Mise à jour le 22/09/2017 à 18h24 Publié le 22/09/2017 à 17h31 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : Comme la plupart des pays d'Afrique francophone, à l'exception des pays du Maghreb et de la Guinée, le Mali a pris son indépendance depuis 1960. Mais, 57 ans plus tard, l'Etat malien «a perdu le nord», le djihadisme islamiste s'est installé et il faut l'aide des forces étrangères.

Après 57 années d’indépendance, le Mali semble avoir fait plusieurs pas en arrière. Il a fallu en 2012 l'intervention de l'ancienne puissance coloniale pour sauvegarder quelque peu l'intégrité territoriale du pays.

Néanmoins, cette armée est considérée comme une force d’occupation par certains, notamment après que l'armée française eu décidé de désarmer la Plateforme pro-gouvernementale. Une chose est sûre, l’Etat n’a pas la parfaite maîtrise de son territoire, l’obscurantisme s’y installe.


LIRE AUSSI: Vidéo. Fête de l’indépendance du Sénégal: l’imposant cortège de Macky Sall

La situation sécuritaire est plus que jamais préoccupante et elle est explosive au centre du pays, comme en témoigne les nombreuses attaques contre les camps militaires ayant fait plusieurs dizaines de morts dans les rangs de l'armée.

En ce qui concerne le recouvrement de l’intégrité du territoire national, l’Etat malien doit s’assumer car, une telle tâche ne saurait être attribuée aux forces étrangères. Les maliens sont inquiets de la destinée de leur pays et ne savent plus sur quel pied danser. Les leaders politiques et membres de la société civile interrogés restent dubitatifs.
57 ans d’indépendance, le Mali a reculé plus loin qu’en 1960,
date de la proclamation de l’indépendance du pays.
Les forces d’occupation sont présentes et l’Etat n’a pas la
maîtrise totale de son territoire, l’obscurantisme s’installe.
La situation sécuritaire est plus que jamais préoccupante de
nos jours et elle est explosive au centre du pays.
En ce qui concerne le recouvrement de l’intégrité du territoire
national, l’Etat malien doit s’assumer ; car, une telle tâche ne
saurait être attribuée aux forces étrangères.
Les maliens sont inquiets de la destinée de leur pays et ne
savent plus sur quels pieds danser.
Le360Afrique a recueilli les réactions de certains leaders
politiques et quelques membres de la société civile.57 ans d’indépendance, le Mali a reculé plus loin qu’en 1960,date de la proclamation de l’indépendance du pays.Les   forces   d’occupation   sont   présentes   et   l’Etat   n’a   pas   lamaîtrise totale de son territoire, l’obscurantisme s’installe.La situation  sécuritaire est   plus que jamais   préoccupante denos jours et elle est explosive au centre du pays.En ce qui concerne le recouvrement de l’intégrité du territoirenational, l’Etat malien doit s’assumer ; car, une telle tâche nesaurait être attribuée aux forces étrangères.Les maliens sont inquiets de  la  destinée   de leur pays et nesavent plus sur quels pieds danser.Le360Afrique   a   recueilli   les   réactions   de   certains   leaderspolitiques et quelques membres de la société civile.
Le 22/09/2017 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté