Fermer

Le Mali expulse un enseignant français

Mise à jour le 25/10/2017 à 16h40 Publié le 24/10/2017 à 19h14 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Politique
Ecole liberté Bamako
© Copyright : DR

#Mali : Lundi 23 octobre, le gouvernement malien a pris la décision d’expulser un enseignant de l’École française de Bamako pour faute grave.

Le gouvernement malien, fortement engagé dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale et soucieux de l’apaisement du climat social, a donné à Robin Guiovanopoulos, un ressortissant français enseignant d'histoire-géographie à l’École française Liberté A de Bamako, 72 heures pour quitter le Mali.

Cette décision fait suite à un devoir donné par le professeur à ses élèves de CM1.


LIRE AUSSI : Cinq axes routiers et cinq aéroports pour désenclaver le grand nord malien


L'intitulé du sujet laissait entendre que l’Azawad était un territoire autonome qui avait pour capitale Gao, la plus grande ville du nord Mali. L'indignation des parents d'élèves maliens a rapidement gagné l'opinion. L'incident est même devenu une affaire d'État.

Malgré les excuses de l’ambassade de France, le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a donné l'ordre d'expulser l'enseignant en question. Une décision du gouvernement unanimement saluée à Bamako.
Le 24/10/2017 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté