Fermer
#Politique

Audio. Mali: accusée de corruption, la Cour Constitutionnelle dément

Mise à jour le 03/08/2018 à 16h44 Publié le 03/08/2018 à 16h42 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : Les neuf juges de la Cour constitutionnelle ont été obligés de démentir une rumeur persistante faisant état d'une corruption passive dont ils seraient coupables.


Au Mali, lors des élections, l'argent n'est jamais très loin. Beaucoup de candidats sont accusés d'orchestrer des achats de conscience pour obtenir le vote des citoyens. C'est bien la première fois que les juges de la Cour constitutionnelle sont cités dans une affaire de corruption présumée. Le 29 juillet, affirme-t-on, sur les réseaux surtout, une réunion se serait déroulée au siège de la Cour constitutionnelle, au cours de laquelle la rondelette somme de 900 millions de Fcfa leur aurait été remise. 


>>>LIRE AUSSI: Mali. Présidentielle: au deuxième tour "IBK" affronte "Soumi"


L'argent proviendrait du candidat et président sortant, Ibrahima Boubacar Keïta qui, toujours selon cette rumeur, voudrait avoir les faveurs des 9 sages.

C'est donc sans surprise que les juges ont démenti ces informations à travers un communiqué lu par l'un d'entre eux.
Le 03/08/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté