Fermer

Vidéo. Mali: Mamadou Traoré prie la Cour Constitutionnelle de dire le droit

Mise à jour le 09/08/2018 à 20h09 Publié le 09/08/2018 à 10h00 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Politique
Mamadou Traoré prie la Cour Constitutionnelle de dire le droit
© Copyright : DR

#Mali : Le candidat du parti Anka Bolo Di Gnonkon Ma, Mamadou Traoré, a sollicité, en vain, l’annulation du scrutin du 29 juillet dernier au Mali. Il explique pourquoi il faut annuler ce scrutin truqué et les conséquences du maintien d’un second tour prévu le dimanche 12 août courant.

Le parti Union Anka  Bolo Di Gnonkon Ma craint déjà l’installation d’une crise post-électorale au Mali parce que le président du parti, Mamadou Traoré, le plus jeune candidat, 37 ans, estime que l’élection du 29 juillet dernier a été truquée, partant d’une simple règle de proportionnalité mathématique qui se fait en 5e année de l’école fondamentale.


Le candidat Mamadou Traoré prend les devants en demandant à la Cour constitutionnelle d’annuler le scrutin du 29 juillet et avance des hypothèses qui pourront arriver si la cour n’annule pas ce vote et que le gouvernement s’entête à organiser un second tour. Explications.
Le 09/08/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté