Fermer
#Politique

Vidéo. Mali: le candidat Soumaïla Cissé ne compte pas se laisser faire

Mise à jour le 20/08/2018 à 12h36 Publié le 18/08/2018 à 17h13 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : Après la proclamation des résultats du second tour de l’élection présidentielle du 12 août dernier, le candidat Soumaïla Cissé de l'URD a été donné perdant. Vendredi soir, il est sorti de sa réserve au cours d’une conférence de presse pour les rejeter en bloc.


Soumaïla Cissé a, au cours de la conférence de presse, qualifié les résultats du ministère de supercherie, de mascarade et de parodie et de mensonge. Soumaïla Cissé dit que si on exclut les résultats fantaisistes du nord du Mali, ceux de la zone "Office du Niger" et de la zone "CMDT", qu’il sort vainqueur de l’élection du 12 aoüt avec 51,75% des voix contre 48,25% pour le Président sortant IBK.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: le camp de Soumaïla Cissé rejette les résultats obtenus par IBK dans le Nord

Soumaïla Cissé avait auparavant alerté les Nations-Unies, l’Union Africaine, la CEDEAO sur les risques évidents d’une fraude généralisée et systématique de nature à fausser les règles de la compétition électorale et les risques d’une crise post-électorale. Car, selon lui, il savait qu’une "fraude électorale, un hold-up électoral se préparait".

C’est pour cela que, le candidat de l’opposition avait demandé par écrit depuis le mois de mars, une certification internationale comme en côte d’ivoire ; mais, qu’il n’a jamais eu de réponse. Soumaïla Cissé compte user de tous les moyens légaux pour rétablir la vérité pour ce second tour d’où il sort vainqueur. "Je ne trahirais pas la confiance que le peuple malien ainsi que la diaspora malienne a porté sur lui lors de ce second tour, la lutte est commencée", a laissé entendre Soumaïla Cissé.      
Le 18/08/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté