Fermer

Vidéo. Mali: l’opposition malienne maintient la pression sur IBK

Mise à jour le 27/08/2018 à 12h47 Publié le 26/08/2018 à 12h10 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Politique
Mali Marche de l'opposition
© Copyright : DR

#Mali : Malgré l’annonce des résultats définitifs de l’élection présidentielle par la Cour constitutionnelle, l’opposition malienne et les association et mouvements de l’«Initiative IBK doit partir» mettent la pression sur le président nouvellement réélu.

A l’appel de l’opposition malienne, des associations et mouvements de l’Initiative IBK doit partir, des milliers de personnes ont, à nouveau, marché dans les rues de Bamako, la capitale malienne, pour manifester et dénoncer les irrégularités qui ont entaché le second tour de l’élection présidentielle au Mali. La marche a pris le départ à la Place de la Liberté pour prendre fin à la Bourse de travail, en passant par la place de l’Indépendance.


Les manifestants ont été encadrés sans incidents par les forces de l’ordre. Des marches ont également été organisées en province et à l’étranger, selon les partisans de Soumaîla Cissé. "Nous voulons un pays en paix, tranquille, stable mais pas un pays ou le président est élu par la fraude, le bourrage des urnes et la falsification des résultats", a déclaré Soumaïla Cissé, lors de la marche.

Les partisans du chef de file de l’opposition malienne, estiment qu’ils n’accepteront pas cette mascarade électorale. Ils estiment que l’élection passée est une insulte à la démocratie malienne et vont défendre la mémoire des martyrs tombés le 26 mars 1991 en réclamant la démocratie.

Rappelons que lors du second tour de l’élection présidentielle malienne qui s’est tenu le 12 août, le président sortant, Ibrahim Boubacar Keita, a obtenu 67,16% des suffrages exprimés.


Le 26/08/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté