Fermer

Mali: Ras Bath met fin à son accord avec Soumaïla CIssé

Mise à jour le 12/09/2018 à 09h46 Publié le 11/09/2018 à 21h35 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Politique
Mali: Ras Bath, un micro trempé dans du vitriol qui fait peur au régime

Ras Bath n'en finit pas de titiller les dirigeants maliens.

© Copyright : DR

#Mali : Le Collectif pour la Défense de la République (CDR) présidé par l'activiste Ras Bath annonce, dans un communiqué diffusé mardi 11 septembre, la fin de son accord politique avec le parti de Soumaïla Cissé, candidat malheureux à la présidentielle de 2018.


Après près de trois mois de coalition politique, le CDR de Ras Bath et l'URD de Soumaïla Cissé se sépare. La raison principale est la fin de l'élection présidentielle. En effet, selon l'ONG présidée par Ras Bath "l’Investiture de Ibrahim Boubacar Keita, le 4 Septembre, par la cour suprême malgré, les irrégularités graves qui ont émaillé ces élections met fin au processus électoral selon les lois maliennes. Par conséquent, met fin à l’accord politique conclu entre le CDR et le Candidat de l’URD, Soumaila Cissé". 

"A cet effet, le CDR annonce le retour à son statut originel et à ses activités de société civile", conclut la même source. 

Le document commence rappeler les "journées populaires du CDR organisées les 24 et 25 mars 2018 à Bamako", au terme desquelles, "le comité scientifique a échangé avec les candidats qui ont bien voulu adhérer au manifeste du CDR".

Il explique également que "le jeudi 28 juin, le candidat de l’URD, Soumaila Cissé a été choisi suivant les critères établis pendant les journées comme candidat du CDR pour la récente élection présidentielle. Les deux organisations ont scellé un accord politique le lundi 30 juin 2018".

"A cet effet, il a été demandé à tous les comités du CDR de l’intérieur comme de l’extérieur d’approcher les bureaux de l’URD pour ensemble conduire la campagne en faveur de la victoire du candidat. L’élection s’est déroulée en deux tours, le 29 juillet et le 12 Aout 2018, au cours desquels, les militants du CDR, particulièrement ceux de la diaspora, ont assumé avec brio la sensibilisation en faveur du candidat et la surveillance des opérations de vote", écrit toujours le CRD dans le même document

Après la proclamation définitive des résultats du 2ème tour le lundi 20 août par la cour constitutionnelle, le comité scientifique du CDR, conformément à son mandat, s’est réuni le jeudi 23 août pour évaluer la participation du CDR à cette élection et analyser le rôle des structures chargées des élections au Mali (le ministère de l’Administration Territoriale, la Délégation générale aux élections, la Commission électorale nationale Indépendante et la Cour constitutionnelle).


 


Le 11/09/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté