Fermer

Vidéo. Mali: la CEDEAO a trouvé un accord entre la Présidence et le M5, mais reste sa mise en œuvre

Mise à jour le 21/07/2020 à 11h55 Publié le 19/07/2020 à 14h09 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Politique
Mali: la CEDEAO réussit enfin à avoir un accord préalable
© Copyright : le360/Diemba Moussa Konaté

#Mali : Après trois jours passés au Mali, les émissaires de la CEDEAO ont enfin réussi à obtenir un accord préalable pour la résolution du conflit politique. Cet accord porte surtout sur la Cour constitutionnelle, l'Assemblée nationale et la mise en place d'un gouvernement d'union nationale.

Au regard de la détérioration de la situation socio-politique, une mission de la CEDEAO a séjourné au Mali du 15 au 18 juillet. Dirigée par l’ancien président du Nigéria, Goodluck Jonathan, la mission a rencontré, au cours de sa présence à Bamako, le président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, les partis de la majorité présidentielle, ainsi que les membres du mouvement du 5 juin. Avec eux, il a été question d'examiner des propositions de sortie de crise.

Après trois jours d’intenses tractations, les différentes parties ont convenu du maintien d’IBK dans les fonctions de président de la république, de la recomposition de la Cour constitutionnelle, à raison de 3 membres désignés par le Conseil supérieur de la magistrature, 3 choisis par le président de la république parmi 5 à 7 personnes proposées par les forces vives.


>>>LIRE AUSSI: Mali: le M5 reporte sa manifestation du vendredi jugée à très haut risque

Cette Cour constitutionnelle, nouvellement constituée de 6 membres, statuera sur le règlement du contentieux né du deuxième tour des élections législatives.

L'Assemblée nationale récemment élue sera présidée par l’actuel président s’il est confirmé par la Cour constitutionnelle.

Dans le cas contraire, l'Assemblée nationale désignera son nouveau président, qui choisira les 3 membres restants de la Cour constituelle pour arriver à neuf au total. 

Enfin, il est prévu de mettre en place un gouvernement d’union nationale.  

 

Le 19/07/2020 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté