Fermer

Vidéo. Mali: le président ghanéen en visite de soutien aux dirigeants de la transition

Mise à jour le 13/10/2020 à 11h44 Publié le 13/10/2020 à 11h44 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Politique
Vidéo-Mali: Nana Akufo Addo en soutien aux organes de transition

Le président Nana Akufo Addo à Bamako pour soutenir la transition malienne.

© Copyright : Le360/Diemba

#Mali : Anna Akufo Addo, président du Ghana et de la Cedeao, a été en visite à Bamako hier, dimanche 11 octobre. Il y a rencontré l’ensemble des dirigeants des organes de transition et les a exhortés à finaliser le calendrier du processus électoral devant mener aux élections législatives et présidentielles.

La visite effectuée à Bamako hier, dimanche 11 octobre, le président Anna Akufo Addo, chef de l’Etat ghanéen et président en exercice de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), en compagnie de Goodluck Jonathan, médiateur de la Cedeao, et de Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de la Cedeao, a éé perçue comme un signe de soutien important de l’organisation sous-régionale aux dirigeants de la transition malienne.

Akufu Addo a profité de cette visite pour évaluer les progrès réalisés dans le processus de transition actuellement mené et réaffirmer la solidarité de la Cedeao avec le peuple malien.


LIRE AUSSI: Mali. CEDEAO: le président ghanéen dit avoir "bon espoir" d'une transition réussie


Il a pris acte de l’annonce de la mise en place prochaine du Conseil national de transition (CNT) dans un processus inclusif et a exhorté les autorités de transition à finaliser le calendrier du processus électoral devant mener aux élections législatives et présidentielles, dans 18 mois.


Voici, dans le cadre de cette visite, les réactions de Moctar Ouane, Premier ministre de la transition, de Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de la Cedeao, et de Soumaïla Cissé, président de l’Union pour la république et la démocratie (URD), et chef de file de l’opposition malienne, qui, libéré, reprend là ses activités dans la capitale malienne, après avoir été, pendant de longs mois, l'otage d'un groupe de terroristes dans le Nord-Mali. 
Le 13/10/2020 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté