Fermer

Vidéo. Réformes et transition au Mali: première rencontre entre le Premier ministre, les politiques et la société civile

Mise à jour le 17/03/2021 à 16h18 Publié le 17/03/2021 à 13h19 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Politique
Mali: le PM rencontre les partis politiques
© Copyright : le360 Afrique/Diemba

#Mali : De premières concertations sur les réformes politiques et institutionnelles ont eu lieu à Bamako avec les leaders des partis et des membres de la société civile, qui ont rencontré le Premier ministre, Moctar Ouane. Un premier contact, au cours duquel plusieurs sujets ont été débattus. Explications.

Huit mois après le coup d'Etat du 18 août 2020 au Mali, le processus de transition politique se poursuit dans le pays. Le Premier ministre de la Transition, Moctar Ouane, a ainsi rencontré, dans un premier contact le lundi 15 mars dernier, au Centre international des conférences de Bamako, les leaders des principaux partis politiques et des membres de la société civile malienne.

Au cours de cette rencontre, les participants ont convenu de la nécessité de mettre en place un cadre au sein duquel seront examinées les questions majeures dont, tout particulièrement, celle relative à un accord pour la paix et la réconciliation entre le pouvoir central et la rébellion Touareg, au nord du pays.

D'autres sujets d'importance ont été débattus au cours de cette réunion dans la capitale malienne, dont les prochaines échéances électorales et l'instauration d’un organe unique et consensuel de gestion des élections.


>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Timbuktu Institute prône l’approche endogène pour la résolution de la crise malienne


Un processus de réorganisation du territoire, l’élaboration et l’adoption d’une nouvelle loi fondamentale, la poursuite des chantiers de la régionalisation ont également été abordés lors de ces discussions.  


Les débats sont donc ouverts avec ces représentants de la société malienne, à propos des réformes politiques et institutionnelles à mener au cours de cette période de transition, après le renversement de l'ancien président Ibrahim Boubacar Keïta par une junte militaire.

Etant donné l'importance pour l'avenir du pays des thématiques qui ont été débattues par ces représentants de divers courants et sensibilités de la société malienne, il ne fait aucun doute qu'un effort de consensus sera nécessaire à l'ensemble des intervenants, pour mener à bien ces chantiers. 
Le 17/03/2021 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté