Fermer

Mali: le représentant de la CÉDÉAO déclaré persona non grata

Mise à jour le 25/10/2021 à 14h42 Publié le 25/10/2021 à 14h31 Par Ismail Traoré

#Politique
Assimi Goita

Assimi Goita, président de la transition malienne.

© Copyright : DR

#Mali : Le gouvernement malien vient de déclarer persona non grata le diplomate Hamidou Boly, représentant de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CÉDÉAO) au Mali, avec injonction de quitter le territoire malien dans les 72 heures.


Entre le Mali et la CÉDÉAO, le torchon brûle. En effet, selon un communiqué dont Le360 a obtenu copie, le gouvernement malien spécifie, "Ce lundi 25 octobre, le Représentant de la CÉDÉAO a été convoqué au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale où il lui a été notifié la décision du Gouvernement de la République du Mali le déclarant 'persona non grata' au vu de ses agissements incompatibles avec son statut".

>>> LIRE AUSSI : Mali: la Cédéao délivre un "message ferme" à la junte sur les élections

"Cette décision intervient après plusieurs mises en garde adressées à l'intéressé à travers sa hiérarchie. En conséquence, un délai de 72 heures lui est accordé pour quitter le territoire national", poursuit le même document.

Enfin, le gouvernement malien affirme néanmoins "sa disponibilité à maintenir le dialogue avec la CÉDÉAO et à œuvrer ensemble pour la réussite de la transition et la consolidation de nos efforts en vue de renforcer l'intégrité sous-régionale dans un esprit de solidarité, de complémentarité, de respect mutuel et de sincérité".



Le 25/10/2021 Par Ismail Traoré