Fermer

L’alerte de l’ambassade des Etats-Unis sur les risques d’attentat prise très au sérieux

Mise à jour le 11/04/2016 à 17h22 Publié le 11/04/2016 à 14h26 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Société
terrorisme

Attaque du Radisson Blu.

© Copyright : DR

#Mali : L’ambassade des États-Unis au Mali a publié un message d’alerte concernant des menaces d’attaques terroristes potentielles ciblant les étrangers. Elle a conseillé à ses ressortissants de limiter la fréquentation des lieux publics. Cette alerte est prise très au sérieux au Mali.

Le message d’alerte envoyé par l’ambassade des Etats-Unis aux citoyens américains résidents au Mali les joignant de garder profil bas et d’éviter les restaurants, bars, clubs, églises, théâtres, centres commerciaux, musées, les lieux de manifestations publiques, bref n'importe quel endroit où un nombre important d’occidentaux peut se rassembler, est pris très au sérieux par les autorités maliennes.

«Vous devez toujours faire preuve de prudence, rester vigilant, se tenir informés de la situation à tout moment, modifier les itinéraires et les moments, et de prendre les précautions de sécurité appropriées pour assurer votre sécurité», lit-on dans ce message d’alerte de la représentation diplomatique américaine au Mali.

Après la diffusion de ce message d’alerte relatif à une menace d’attentats visant des étrangers, l’ambassadeur des Etats-Unis au Mali a rencontré le premier ministre Modibo Kéïta en présence d’officiers supérieurs de l’armée malienne pour évoquer des mesures de prévention et de lutte contre le terrorisme.

Même si le gouvernement n’a pas fait de communiqué, la menace évoquée par l’ambassade des Etats-Unis est prise au sérieux.

A rappeler que Bamako a été victime de trois attaques terroristes. Le 7 mars 2015, Bamako endeuillé par l’attaque du restaurant La Terrasse faisant cinq morts dont deux européens. Le 20 novembre 2015, c’était une autre attaque d’une barbarie inexplicable à l’hôtel Radisson Blu en plein cœur de la capitale avec son bilan macabre de plus de 20 morts.

Et enfin, l’attaque terroriste, le 21 mars dernier, contre l’hôtel Nord-Sud où logent les membres de la mission de l’EUTM, chargée de la formation de l’armée malienne qui s’est soldée par la mort d’un assaillant.

Cette alerte intervient à un moment où l’armée malienne et les soldats français multiplient les opérations de ratissage pour déjouer les plans des terroristes avec plusieurs arrestations de terroristes à la clé.

Le 11/04/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté