Fermer

Orange Mali et Sotelma/Malitel victimes de piratages sur leurs réseaux

Publié le 18/04/2016 à 16h22 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Société
Sim Box
© Copyright : DR

#Mali : Coup de filet dans le domaine de la fraude télécoms au Mali. La brigade d’investigation judiciaire a annoncé la saisie de 5 SIMBOX à Bamako et Mopti. Ces dispositifs frauduleux permettent de contourner la voie normale d’acheminement des appels internationaux entrants.

La fraude sur les appels téléphoniques entrants au Mali ne faiblit pas, au grand-dam des opérateurs télécoms et de l’Etat malien qui enregistrent des pertes conséquentes. D’où la lutte menée contre les fraudeurs par l’Etat avec le soutien des opérateurs.

En février dernier, après plusieurs opérations spéciales conduites par la brigade d’investigation judiciaire, avec l’appui technique des opérateurs Orange Mali et Sotelma/Malitel, une filiale du Groupe Maroc Télécom, des réseaux de fraudes télécoms ont été démantelés.

Cette opération avait permis de mettre la main sur 5 équipements de SIM Box. Les fraudeurs opéraient dans les quartiers de Lafiabougou, Kalabancoura, Missabougou, Djélibougou (District de Bamako) et dans la région de Mopti.

Au cours des perquisitions, les exploitants de ces équipements ont pu passer entre les mailles de la police. Ils sont actuellement activement recherchés par la section de lutte contre la cybercriminalité.

La fraude sur les appels internationaux entrants, communément appelé fraude à la SIM Box ou encore trafic gris by-pass est un dispositif frauduleux qui permet de contourner la voie normale d’acheminement des appels internationaux entrants, entrainant des pertes énormes pour Sotelma/Malitel, Orange Mali et l’Etat malien.

Concrètement, le processus consiste en l’installation par le pirate d’une plateforme comprenant une antenne parabolique VSAT permettant la réception des communications internationales, souvent via l’internet. Et à l’aide du matériel (ordinateur et dispositif adéquat), il supprime l’identification de la provenance de l’appelant pour le remplacer par un numéro local installé dans la SIM Box, un boîtier contenant les cartes SIM des différents opérateurs du marché. 

Les réseaux de fraude par SIM Box ne sont pas à leur début. En 2015, la lutte contre la fraude télécoms au Mali avait déjà permis le démantèlement de plusieurs réseaux de fraude télécoms et l’arrestation d’une personne.

A noter que Sotelma/Malitel et Orange Mali sont les deux opérateurs de téléphonie mobile qui se partage un marché de plus de 14 millions de clients.

Le 18/04/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté