Fermer

L'indépendantiste Moussa Ag Assarid quitte le MNLA

Publié le 29/04/2016 à 14h42 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Société
Moussa Ag Assarid

Moussa Ag Assarid, un fervent indépendantiste.

© Copyright : DR

#Mali : Le représentant du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) en Europe a claqué la porte du mouvement. Il l’a notifié dans une correspondance adressée, hier 28 avril, au secrétaire général du MNLA, Bilal Ag Cherif.

Dans sa lettre, Moussa Ag Assarid, l’un des plus fervents défenseurs de l’indépendance de l’Azawad, nord du Mali, explique les raisons de sa démission du MNLA qu’il accuse d’avoir renoncé à sa lutte indépendantiste en faveur de la signature de l’Accord pour la Paix et la réconciliation au Mali à l’issue des pourparlers du 20 juin 2015.

«A l’issue des travaux du 3e congrès qui s’est tenu à Kidal du 07 au 11 avril 2016, il m’est clairement apparu ainsi qu’à la grande majorité des militants que les idéaux et objectifs du MNLA sont abandonnés et réduits à l’accord d’Alger-Bamako. La dérive autocratique, clanique et clientéliste qui se profilait depuis les accords de Ouagadougou s’est accentuée après la signature de l’accord d’Alger-Bamako et a atteint son paroxysme lors du congrès qui vient de s’achever au cours duquel la moindre règle démocratique n’a été utilisée».

Farouchement opposé à la signature de l’Accord de paix, il avait choisi la politique de la chaise vide lors de la cérémonie de signature de cet important accord en jugeant que le décentralisation promise est insuffisante.

En conséquence, poursuit-il dans sa missive, «il ne m’est plus possible d’assumer aucune responsabilité au sein d’un mouvement dont la direction politique méprise les militants, viole les textes fondateurs et ne m’apporte aucun appui, ne serait-ce que la lecture des comptes rendus de mes missions, sans évoquer les autres types d’appuis indispensables à une exécution diligente de ma mission. Concrètement, par cette lettre, je démissionne de ma fonction de représentant du MNLA en Europe conformément au décret de nomination du 14 janvier 2015».

Cette démission de Moussa Ag Assarid du mouvement indépendantiste est saluée par l’opinion publique malienne. Il est perçu comme un ennemi de la paix, qui n’a jamais abandonné l’idée de l’indépendance de l’Azawad. Alors que pour les tenants de l’indépendance du Nord du Mali, c’est une grosse perte. L’homme était devenu le principal symbole de cette revendication en Europe où il comptait de nombreux sympathisants.

Le 29/04/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté