Fermer

La canicule fait des victimes à la maison centrale d’arrêt de Bamako

Publié le 06/05/2016 à 12h15 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Société
maison d'arrêt
© Copyright : DR

#Mali : En cette période de canicule, c’est un véritable sale temps pour les personnes privées de liberté. A la maison centrale d’arrêt de Bamako, on a enregistré en deux jours cinq décès liés à la chaleur, selon les autorités pénitentiaires.

En cette période de canicule, c’est un véritable sale temps pour les personnes privées de liberté. A la maison centrale d’arrêt de Bamako, on a enregistré en deux jours cinq décès liés à la chaleur, selon les autorités pénitentiaires.

Il fait chaud et même très chaud à Bamako. Depuis le mois de mars à ce jour, le thermomètre affiche des températures oscillant souvent entre 40 et 45°c. Chacun tente, à sa façon, de se protéger des effets de cette chaleur caniculaire. Mais du côté des personnes privées de liberté, la situation frôle le drame.

La prison de Bamako construite pour accueillir 400 à 600 détenus, compte aujourd’hui, en son sein, 1792 détenus dont 1056 prévenus et 736 condamnés. Un sureffectif qui en dit long sur les conditions de détention dans cette prison. Selon les surveillants de la maison d’arrêt de Bamako, il a été enregistré en deux jours cinq décès liés à la forte chaleur. Un drame qui a interpellé les autorités.

Les départements en charge de la Justice et celui de la Santé et de l’hygiène publique ont dépêché une délégation composée de conseillers techniques, du directeur national de la santé et du procureur de la République près le tribunal de première instance de la commune IV, jeudi 05 mai pour s'enquérir des conditions de détention et envisager des mesures afin de limiter les dégâts.

Le 06/05/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

à lire aussi