Fermer

Distribution gratuite de vivres à grande échelle pour faire face l’insécurité alimentaire

Publié le 13/06/2016 à 11h15 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Société
vivres
© Copyright : DR

#Mali : Le Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA) et ses partenaires viennent de lancer une campagne de distribution gratuite de céréales (11.428 tonnes) dans les zones affectées par l’insécurité alimentaire. Le but est de juguler les effets de celle-ci auprès de plus 750.000 personnes concernées.

Les premiers camions remplis de vivres (mil, riz, sorgho) pour les zones affectées par l’insécurité alimentaire ont été mis en route le 11 juin dernier, à Ségou, en 4e région. Cette distribution qui concerne l’ensemble du territoire, singulièrement les régions du nord et le district de Bamako, va toucher 425.000 Maliens considérés comme étant en insécurité alimentaire, selon les rapports du système d’alerte précoce.

En plus de ces distributions gratuites, le CSA mettra sur le marché 25 tonnes de céréales pour renforcer les stocks afin de maintenir les prix à un niveau relativement bas et accessibles aux populations.

Les ONG partenaires du Mali comme le Programme alimentaire mondial et le Comité international de la Croix rouge ne sont pas en reste. Elles assisteront quelque 325.140 bénéficiaires planifiés dans le cadre de ces distributions gratuites de céréales. Au total, ce sont plus de 750.000 personnes qui bénéficieront de cet effort de l’Etat et de ses partenaires.

Rappelons que selon l’analyse dite "Cadre Harmonisé", effectuée en mars dernier par le Gouvernement du Mali et ses partenaires, pour la période de soudure (juin-août 2016), plus de 3 millions de personnes seront affectées par l’insécurité alimentaire, soit 2,6 millions de personnes en phase «sous pression» (environ 14% de la population totale) et 423.500 personnes en phase de «crise» (environ 2,3% de la population).

Selon la répartition et la proportion des personnes affectées, 12 cercles sont classés en phase «sous pression» d’insécurité alimentaire tandis que 37 cercles et les 6 communes de Bamako sont en phase minimale.

Le 13/06/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté