Fermer

Le Mali se barricade face à la fièvre de la Vallée du Rift

Mise à jour le 27/09/2016 à 11h56 Publié le 27/09/2016 à 11h44 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Société
cheptel
© Copyright : DR

#Mali : L'apparition d'une souche du virus de la Vallée du Rift au Niger, à la frontière avec le Mali, a poussé les autorités sanitaires du pays à réagir en mettant en place un plan d’intervention d’urgence pour empêcher la propagation de la maladie. 155 millions de FCFA ont été mobilisés à cet effet.

Le Mali est jusque-là épargné par cette cette maladie contagieuse qui sévit au Niger notamment vers la frontière malienne dans la région de Ménaka. On enregistre zéro cas contamination et zéro cas de décès au Mali.

Selon le ministère de la Santé et de l’hygiène publique, dès l’annonce de l’information, le comité technique et scientifique de lutte contre les maladies infectieuses a mis les bouchées doubles pour préserver le territoire national de la maladie.

Entre autres mesures, la mobilisation des équipes mobiles sur le terrain pour protéger les populations, l’organisation des campagnes de sensibilisation dans les langues locales, la vaccination massive du cheptel et la mise en place d’un cordon sanitaire au niveau de la zone concernée. Au total, c’est 155 millions de FCFA qui ont été mobilisés dans le cadre de ce plan d’urgence pour la collecte, l’analyse et l’intervention sur le terrain.

En tout cas, à la date d’aujourd’hui, les autorités maliennes rassurent que le Mali est exempt de tout cas suspect.

A noter qu’en 2014 le Mali a fait face à l’épidémie de la maladie à virus Ebola. Les dispositifs de veille ou de prévention avaient permis de limiter la propagation du virus au Mali. En janvier 2015, le pays était déclaré Ebola Free par l’Organisation mondiale de la santé -OMS-. Cela après l’enregistrement de 7 cas confirmés dont cinq morts et deux personnes guéries.
Le 27/09/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

à lire aussi