Fermer
#Société

Vidéo. Mali: le président de l’AMDH réagit au viol collectif d’une jeune fille

Mise à jour le 12/02/2018 à 12h33 Publié le 12/02/2018 à 12h30 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : Bamako est sous le choc après la publication de la vidéo du viol collectif d’une jeune fille par 4 garçons. Face à l’émoi suscité par cet ignoble acte, le président de l’AMDH du Mali, Moctar Mariko, rappelle les sanctions prévues par la loi.

La vidéo du viol d’une jeune Malienne par 4 garçons a suscité un très vif émoi dans le pays. La victime et ses agresseurs ont été identifiés et ces derniers arrêtés.


LIRE AUSSI: Guinée. Viol: l'artiste et le marabout acquittés après l'aveu de l'élève


13 organisations de défense des droits de l’Homme maliennes ont demandé que des sanctions exemplaires soient prononcées à l’encontre des 4 coupables.

Moctar Mariko, président de l’Association malienne des droits de l’homme (AMDH), espère que la médiatisation de ce cas libérera la parole dans la mesure où le viol, synonyme de déshonneur pour la victime, est un sujet tabou au Mali. Il revient sur cette affaire et sur les sanctions encourues par les auteurs de ce crime.
Le 12/02/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté