Fermer

Mali: l'Etat découvre payer un salaire à 10.000 enseignants fictifs

Mise à jour le 24/04/2018 à 17h47 Publié le 24/04/2018 à 17h45 Par Kofi Gabriel

#Société
Ecoles
© Copyright : DR

#Mali : Le gouvernement malien a découvert que les écoles communautaires comptaient plus de 10.000 enseignants fictifs sur un total de 16.000. Une enquête a été ouverte pour découvrir les responsabilités de cette fraude qui coûte plus de 33 milliards de francs CFA à l’Etat.

En Afrique subsaharienne, les fonctionnaires fictifs sont légion et coûtent excessivement cher aux finances publiques des Etats. Le cas du Mali est révélateur de cette situation. En effet, dans le cadre de l’opération d’intégration des écoles communautaires et du recrutement de leurs personnels dans la fonction publique, un programme de recensement et de contrôle a été initié sur tout le territoire malien par le ministère de l’Education.

Et les résultats sont inquiétants. En effet, ils ont révélé l'existence de 10.000 enseignants fictifs sur les 16.000 que comptent les écoles communautaires, et ce avant même que l’opération ne soit totalement bouclée.


LIRE AUSSI: Mali: 13.000 fonctionnaires et agents fictifs font perdre à l’Etat 30 milliards FCFA par an


En tout, 5.000 écoles communautaires sont déclarées. Celles qui bénéficient des subventions de l’Etat malien. Toutefois, sur ce nombre, seules 1.700 écoles ont été formellement identifiées à la suite d’un processus de contrôle.

Parmi les enseignants fictifs, on trouve entre autres des cas de doublons et d’enseignants décédés, mais dont les salaires continuaient d’être payés. Du coup, selon le ministre malien de l’Education, Housseini Amion Guindo, «il y a certains enseignants qui touchent 4 salaires avec 4 matricules différents, mais en ne travaillant que dans un seul établissement», et d’ajouter qu’il y a aussi des «morts vivants» qui prennent des salaires.


LIRE AUSSI: Vidéo. Nigéria: 50.000 fonctionnaires fictifs viennent d'être radiés


Pour couronner le tout, avec des complicités au sein du ministère de l’Education malienne, des noms d’élèves fictifs remplissaient les fichiers des écoles communautaires. Ainsi, 5.000 noms d’élèves fictifs ont été retrouvés par les enquêteurs.

Ces écoles bénéficiant des subventions de l’Etat malien, ce sont plusieurs milliards de francs CFA que l’Etat dépense pour des écoles et des fonctionnaires qui n'existent pas. Grâce aux contrôles effectués, le gouvernement a pu réaliser une économie de 8 milliards de francs CFA, soit 12 millions euros.

Suite à la découverte de ces fonctionnaires fictifs, le gouvernement a ouvert une enquête pour situer les responsabilités au niveau du ministère de l’Education.

Le 24/04/2018 Par Kofi Gabriel