Fermer
#Société

Vidéo: Mali: des artisans qui ont le cuir dans la peau

Mise à jour le 01/09/2018 à 16h14 Publié le 01/09/2018 à 16h12 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : Au Mali, les moutons de Tabaski n'ont pas fini de faire des heureux. En effet, des milliers d'articles en cuir sont produits par les artisans.


Au pays où les cornes et les sabots des petits ruminants et des bovins sont exploités, ce n'est pas le cuir qui risque de finir à la poubelle. Après avoir été traitées par les tanneurs, les peaux de moutons, de chèvres et de vachettes finissent leur parcours entre les mains des artisans. Ces derniers exploitent également du cuir provenant de plusieurs autres animaux, y compris des reptiles et autres volatiles. 

Si dans un passé récent, certaines peaux comme celles de la vache et du mouton étaient vendues à vil prix aux artisans maliens, tel n’est plus le cas à cause d'une forte demande à l'exportation. 


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: le business de l'exportation de peaux de mouton et vachette


Cordonniers et maroquiniers maliens sont de véritables experts dans la confection d'articles de toutes sortes. Les produits qu'ils proposent sont très prisés par les touristes, mais aussi par les consommateurs locaux. Néanmoins, le conflit au nord du pays a fait que, les touristes se font rares. 

Pour ce qui est des prix, certains sacs des femmes coûtent 30 000 à 45 000FCFA. Les portes-feuilles tournent autour de 15 000 à 20 000 FCFA et les portes-bijoux sont vendus autour de 20 000 à 35 000 FCFA. Mais ce que déplorent les artisans maliens, c’est que les étrangers qui achètent les produits en rentrant sont exposés à des tracasseries douanières et certains articles sont saisis au niveau de l’aéroport. 
Le 01/09/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté