Fermer

Vidéo. Mali: ATT revient au pays pour inaugurer un centre de chirurgie cardiovasculaire pour enfants

Publié le 11/09/2018 à 22h02 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Société
Mali: ATT revient au pays pour inaugurer un centre chirurgie cardiovasculaire pour enfants
© Copyright : DR

#Mali : L’ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré est revenu à Bamako pour inaugurer le premier bloc de chirurgie cardiovasculaire au Mali. Installé au niveau de l’hôpital Mère-enfant, le Luxembourg, ce premier bloc du genre au Mali, permettra de faire face à une forte attente de prise en charge.

L’ancien président malien, Amadou Toumani Touré, est revenu de son "exil" du Sénégal pour inaugurer, le lundi 10 septembre courant, un bloc chirurgie cardiovasculaire pour enfants à l’hôpital Mère-enfant le Luxembourg. Une infrastructure qui vient ainsi rehausser le plateau technique sanitaire malien.


Ce centre est le tout premier du genre au Mali. Il intervient après celui du Sénégal qui est opérationnel depuis janvier 2018. A ce jour, plus de 2000 enfants maliens attendent d’être pris en charge sans oublier ceux des pays voisins qui ne possèdent pas pour le moment cet important joyau financé à plus de 2 milliards de francs CFA (3 millions d’euros) par la chaîne de l’espoir, du couple Alain Délove.


LIRE AUSSI: Mali: Amadou Toumani Touré rentre d'exil le 24 décembre


Après le Viêtnam, Cambodge, Madagascar, Mozambique, Afghanistan, Sénégal, la chaîne de l’espoir vient de démontrer une fois de plus sa solidarité envers le Mali à travers l’implantation de ce centre de chirurgie cardiovasculaire pour enfants. Une œuvre concrétisée par Amadou Toumani Touré, président de la Fondation pour l’enfance, après 20 ans de combat auprès des partenaires. Le centre dont il est question est composé d’une mini-banque de sang, un bloc de réanimation, un centre de décontamination et de stérilisation ainsi que des vestiaires, bureaux, salle de garde et de post-réanimation, entre autres.
Le 11/09/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

à lire aussi