Fermer

Mali. "Désarmement, Démobilisation et Réinsertion": 1.500 combattants ont déposé les armes

Publié le 26/11/2018 à 07h16 Par Le360 Afrique - MAP

#Société
ddr
© Copyright : DR

#Mali : Quelque 1.500 combattants ont déposé les armes dans le nord du Mali, plus de deux semaines après le lancement du processus "Désarmement, Démobilisation et Réinsertion" (DDR) le 6 novembre, a indiqué dimanche la commission nationale en charge du programme DDR.

"Environ mille cinq cents combattants ont volontairement déposé les armes à Tombouctou, Gao et Kidal (nord). C'est vérifiable sur le terrain. Nous nous attelons à lever d'éventuels écueils", a déclaré le président de la Commission nationale chargée du programme DDR, Zahabi Ould Sidi Mohamed, cité par les médias locaux.

"L'enregistrement a donné un effectif de 34.000 combattants (en principe concernés par le désarmement). Pour la suite, il s'agit de voir ceux qui se présenteront au screening (sélection) car l'exercice est volontaire", avait expliqué le président de la Commission nationale DDR, Zahabi Sidi Ould Mohamed, au début du processus DDR, le 6 novembre.


LIRE AUSSI: Mali: 78 millions de dollars pour financer l’opération DDR


L'accord de paix et de réconciliation au Mali, de 2015, permet par ce processus de DDR, aux anciens combattants des groupes signataires de rendre leurs armes pour intégrer l'armée régulière ou bien bénéficier d'un programme de soutien à la réinsertion dans la vie civile.

L'exécution du programme DDR est censée constituer une nouvelle étape importante vers le retour de la stabilité dans le nord du Mali, qui était tombé sous la coupe de groupes terroristes qui ont été ensuite défaits à la faveur d'une intervention militaire internationale. 
Le 26/11/2018 Par Le360 Afrique - MAP