Fermer

Mali: un militaire français tué par un engin explosif

Mise à jour le 03/11/2019 à 15h48 Publié le 03/11/2019 à 06h16 Par Le360 Afrique - MAP

#Société
Force Barkhane
© Copyright : DR

#Mali : Un militaire français a été tué samedi au Mali, dans la région de Ménaka, a annoncé l'Elysée dans un communiqué. Le brigadier Ronan Pointeau, du 1er régiment de spahis de Valence, est mort "après le déclenchement d'un engin explosif improvisé au passage de son véhicule blindé".

Le Président Emmanuel Macron a appris "avec tristesse" la mort du brigadier Ronan Pointeau et "salue le sacrifice de ce militaire français tué dans l’accomplissement de sa mission", indique la même source qui souligne que le chef de l'Etat "réaffirme que sa détermination reste intacte dans le combat pour ramener la paix au Sahel".

Selon la ministre françaises des Armées, Florence Parly, "dans un contexte sécuritaire dégradé, la mort du brigadier Ronan Pointeau nous montre que le combat contre les groupes terroristes qui sévissent au Sahel n’est pas terminé et notre détermination à le poursuivre est entière".


LIRE AUSSI: Terrorisme: une vaste opération de la force Barkhane entre le Mali et le Burkina Faso


La France est engagée depuis janvier 2013 dans une opération militaire au nord du Mali - opération Serval, devenue Barkhane.

La situation au Mali est particulièrement tendue. Dans la nuit de vendredi à samedi, 53 soldats et un civil ont été tués dans une attaque contre un camp militaire à Indelimane, près de la frontière avec le Niger.
Le 03/11/2019 Par Le360 Afrique - MAP