Fermer

Donald Trump va couper les vivres à l’Afrique

Mise à jour le 25/03/2017 à 13h19 Publié le 25/03/2017 à 13h15 Par Kofi Gabriel

#Economie
Donald Trump

Donald Trump, nouveau président des Etats-Unis.

© Copyright : DR

#Maroc : Le continent africain ne doit pas trop compter sur l’aide américaine sous la présidence Trump. Ce dernier prévoit de réduire de manière drastique l’aide extérieure du tiers. Plusieurs pays africains seront touchés.

«America First» avait avertit Donald Trump lors de la campagne à l’élection présidentielle américaine. Il exécute à la lettre ses promesses et l’Afrique en pâtira.

En tout cas, c’est ce qui ressort de la mouture du premier budget de l’ère Donald Trump dont l’un des objectifs majeurs est la réduction de l’aide extérieure américaine. Ainsi, ce sont près de 10,1 milliards de dollars qui seront soustraits de l’aide extérieure américaine transitant par le Département d’Etat et l’USAID.

Plusieurs organismes seront touchés par cette réduction du budget de l’aide extérieure. C’est le cas des programmes tels que l’African development Foundation, le Fonds vert pour le climat, Young African Leaders initiative, etc. Seuls les programmes de santé vont échapper à cette réduction d’aide au développement.

Le gouvernement Trump compte aussi réduire indirectement l’aide au continent africain en réduisant ses soutiens financiers à certains bailleurs de premiers rang sur le continent: la banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale.


LIRE AUSSI : Vidéo. Trump expulse 55 Guinéens: leur Ambassadeur à Washington explique


Cette réduction de l’aide américaine risque aussi de porter préjudice aux missions de maintien de la paix au niveau du continent sachant que les Etats-Unis sont de loin les premiers bailleurs de ces opérations en Afrique: Mali, Centrafrique, RD Congo, Darfour, Sud-Soudan, etc.

Le pays le plus touché sera le Soudan du Sud Entre 2014 et 2017, ce pays a reçu une aide estimée à 2 milliards de dollars des Etats-Unis, faisant de cet Etat l’un des plus grands bénéficiaires de l’aide américaine. Ainsi, ce sont de nombreux pays qui seront touchés au niveau du volet humanitaire. D’autres seront aussi affectés par la baisse de l’aide au développement. C’est la cas de l’Ethiopie qui bénéficie de presque un demi milliard de dollars d’aire en 2017 de la part de Etats-Unis et qui devra aussi faire face à la baisse de ce budget dès 2018.

Bref, cette cure souhaitée par Trump avec son slogan «America First», qui sera soumise à l’aval du Congrès américain, affectera de nombreux pays africains et de nombreux programmes sociaux. Peut-être que cela poussera nombre de pays du continent à davantage compter sur leurs propres ressources pour assurer leur développement.
Le 25/03/2017 Par Kofi Gabriel

à lire aussi