Fermer

Afrique: les IDE vers le continent en baisse de 5% en 2016

Mise à jour le 03/02/2017 à 10h33 Publié le 02/02/2017 à 20h43 Par Moussa Diop

#Economie
IDE
© Copyright : DR

#Maroc : En 2016, le continent africain a attiré 51 milliards de dollars d'investissements directs étrangers (IDE). Un niveau en recul de 5% par rapport aux chiffres de 2015. Plusieurs facteurs expliquent cette baisse.

Le volume des investissements directs étrangers (IDE) en Afrique a enregistré un recul de 5% en 2016, selon les données de la CNUCED -Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement. Il s’est établi à 51 milliards de dollars à fin 2016, contre 54 milliards de dollars une année auparavant.

L’Egypte demeure la première destination des IDE vers le continent. Le pays des pharaons a attiré 7,5 milliards de dollars d’IDE en 2016, un montant en hausse de 8,7%. Ces investissements sont portés par le secteur gazier, l’immobilier, le tourisme, etc. Le Nigeria lui aussi continue à attirer des IDE avec un volume de 4 milliards de dollars, en hausse de 900 millions de dollars, soit une hausse de 29,03%. La meilleure progression est toutefois à mettre sur le compte de l’Afrique du Sud avec des IDE en hausse de 38% à 2,8 milliards de dollars grâce au secteur minier. 

Parmi les destinations qui enregistrent des baisses, on peut citer le Mozambique dont les IDE ont chuté de 11% à 3 milliards de dollars.


LIRE AUSSI :
CNUCED: l’Afrique a besoin de 600 milliards de dollars par an pour répondre aux Objectifs de développement durable


La baisse des IDE vers le continent africain s’explique par une série de facteurs. D’abord, il y a la conjoncture économique difficile qui affecte l’économie mondiale et qui pousse certaines compagnies étrangères à réduire le volume de leurs investissements.

Ensuite, la chute du cours du baril de pétrole a réduit considérablement les investissements dans le secteur des hydrocarbures (pétrole et gaz). En outre, la baisse des fusions-acquisitions ciblant l’Afrique s’est traduite par une baisse de moitié du volume des IDE liés à ces opérations entre 2015 et 2016. Enfin, l’insécurité grandissante dans de nombreuses régions du continent, à cause des problèmes politiques et du terrorisme, ont impacté négativement le volume des IDE.

Si les IDE à destination du continent ont reculé en 2016, les perspectives sont meilleures pour 2017. En effet, la CNUCED relève que 103 milliards de dollars de nouveaux projets ont été annoncés en 2016 au niveau de la région, contre 63 milliards de dollars en 2015. Ce qui augure de meilleures perspectives d’IDE durant l’année en cours.

Enfin, l’Afrique n’est pas la seule région du monde à enregistrer une baisse. Les IDE dans le monde ont reculé de 13% en 2016 à 1.525 milliards de dollars, selon la CNUCED. La faible croissance de l’économie mondiale et des échanges internationaux sont à l’origine de ce résultat.
Le 02/02/2017 Par Moussa Diop