Fermer

Sondage. Afrique du Nord: un tiers de la population souhaite quitter définitivement la région

Mise à jour le 08/05/2018 à 18h14 Publié le 08/05/2018 à 18h13 Par Karim Zeidane

#Société
Migrants Maghrébins
© Copyright : DR

#Maroc : L’institut américain Gallup, basé à Washington, vient de rendre public un sondage effectué auprès des populations d’Afrique du Nord (Algérie, Egypte, Libye, Maroc et Tunisie). Il en ressort que 32% des sondés souhaitent quitter définitivement la région et s’installer ailleurs.

«Idéalement, si vous en aviez l’opportunité, aimeriez-vous immigrer définitivement dans un autre pays, ou préfériez-vous continuer à vivre dans votre pays?». Cette question a été posée à plus de 5.000 personnes, âgées de 15 ans et plus, vivant dans les cinq pays d’Afrique du Nord -Algérie, Egypte, Libye, Maroc et Tunisie- par l’institut Gallup. 32% des personnes sondées ont  exprimé le souhait d’immigrer et de s’installer définitivement dans un autre pays. En clair, une personne sur trois ne veut pas rester dans la région, contre 28% en 2016.

Ainsi, «malgré les efforts récents pour décourager la migration des pays d’origine et de transit en Afrique du Nord vers l’Europe et ailleurs, le désir de quitter la région a atteint un nouveau sommet en 2017», souligne Gallup. Et pour le cabinet, le désir croissant des Africains du Nord d’émigrer définitivement de leur pays est compréhensible compte tenu des conditions économiques de plus en plus difficiles dans la région».


LIRE AUSSI: Algérie: 410.000 visas accordés par la France en 2017, mais...


Ce sont les hommes qui sont les plus tentés par l’immigration avec une proportion de 40% des hommes sondés contre 25% chez les femmes. Et en termes de tranches d’âges, ce sont les naturellement les jeunes qui sont les plus intéressés par l’immigration.

Ainsi, sont-ils 46% à vouloir partir dans la catégorie des jeunes âgés de 15 à 29 ans. Minés par le chômage, de plus en plus de jeunes souhaitent immigrer vers des cieux jugés plus prometteurs pour leur avenir. Cette proportion tombe à 30% dans la catégorie 30-49 ans et à 13% chez les plus de 50 ans.

Ce qui est inquiétant, c’est que le désir de migration tend à croître de manière proportionnelle avec le niveau d’instruction. Ainsi, la proportion des jeunes qui souhaitent migrer est de 25% chez ceux qui ont le niveau primaire, de 39% pour le  niveau secondaire et de 40% chez les universitaires.


LIRE AUSSI: Migration: l'UE drague les migrants "hautement qualifiés"


Pour ce qui est de la destination, la France demeure, pour des raisons historiques et culturelles, la première destination souhaitée par les migrants potentiels. En effet, 19% des migrants sondés ciblent la France, suivie de l’Arabie saoudite (16%) et des Emirats arabes unis (8%).

Rappelons que Gallup est un cabinet américain qui offre un bouquet de services de recherche touchant la gestion du management, la gestion des ressources humaines et les statistiques. Il est également connu pour ses sondages d’opinion.
Le 08/05/2018 Par Karim Zeidane