Fermer

Algérie: une campagne pour la réouverture des frontières avec le Maroc

Mise à jour le 19/06/2018 à 17h35 Publié le 19/06/2018 à 17h06 Par Karim Zeidane

#Politique
Poste frontière Maroc-Algérie
© Copyright : DR

#Maroc : Une nouvelle campagne pour la réouverture des frontières entre l’Algérie et le Maroc a été lancée sur les réseaux sociaux en Algérie. Elle accompagne les multiples appels à une candidature commune maghrébine en 2030.

Après les hommes d’affaires et certains hommes politiques, ce sont les réseaux sociaux qui viennent de prendre le relai en vue de demander la réouverture immédiate de la frontière entre l'Algérie et le Maroc.

Les internautes appellent les dirigeants algériens à revoir leur copie, notamment après la déclaration du président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheïreddine Zetchi, le 14 juin 2018, évoquant l’idée d’une candidature commune des pays du Maghreb pour l’organisation du Mondial 2030.





Une pétition a été lancée sur Twitter pour sensibiliser les populations des deux pays sur l’importance de l’ouverture de la frontière.

Il faut dire que ces derniers temps, les signes d’un apaisement se multiplient entre les deux voisins. En effet, l’Algérie a voté en faveur de la candidature marocaine pour l’organisation du Mondial 2026. Le ministre marocain des Affaires étrangères a chaleureusement remercié l’Algérie pour ce geste fraternel, alors que quelques jours plus tard, le président Bouteflika a adressé une lettre au roi Mohammed VI à l’occasion de la fête de l’Aïd el-Fitr.
 

Ensuite, après l’annonce par le Maroc de sa candidature à l’organisation du Mondial 2030, des voix se sont élevées pour réclamer une organisation commune maghrébine de cette manifestation, dans l’espoir d’ouvrir la voie à une normalisation des relations entre l’Algérie et le Maroc.

C’est dans ce contexte que s’inscrit cette nouvelle campagne via les réseaux sociaux pour la réouverture des frontières entre les deux pays, fermées, rappelons-le, depuis 1994 suite à une décision unilatérale des autorités algériennes.

 

En Tunisie aussi, des appels à une candidature commune maghrébine se font de plus en plus nombreux.

S’il est certain qu’une candidature commune maghrébine se traduira obligatoirement par la réouverture de la frontière algéro-marocaine, il reste à savoir si les réseaux sociaux pourront aider à faire fléchir la position des dirigeants algériens en faveur de cette réouverture des frontières entre les deux pays.
Le 19/06/2018 Par Karim Zeidane