Fermer

Cameroun. Ecrans noirs: «Indigo», de la Marocaine Selma Bargach, récompensé

Mise à jour le 22/07/2019 à 16h13 Publié le 22/07/2019 à 14h50 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Culture
Salma Bargach

Salma Bargach, réalisatrice marocaine.

© Copyright : DR

#Maroc : Le long-métrage de la réalisatrice marocaine a reçu le prix du meilleur scénario international samedi dernier, lors de la clôture du 23e festival international du film africain à Yaoundé. Voici le palmarès complet de cette édition.

Et une récompense de plus pour «Indigo», le film de Selma Bargach.

Le second long-métrage de la réalisatrice marocaine a reçu le prix du meilleur scénario international samedi 20 juillet dernier, lors de la clôture de la 23e édition du festival international du film africain Ecrans noirs à Yaoundé, la capitale camerounaise.

C’est avec beaucoup d’émotion que la cinéaste, âgée de 53 ans, a reçu son prix.

Elle a remercié son équipe, dont elle a regretté l’absence à cette cérémonie, et tout particulièrement la jeune actrice qui incarne Nora, le personnage central de son film.

«C’est un film qui parle de la différence. Merci de l’avoir primé pour ça», a déclaré la réalisatrice, en s’adressant au jury des longs-métrages internationaux, présidé par le Marocain Hassan Benjelloun.


LIRE AUSSI: Cameroun: trois films marocains en compétition au Festival international Ecrans noirs


«Indigo» raconte l’histoire de Nora, une fillette de 13 ans. Pour fuir la violence de son frère Mehdi, elle se réfugie dans le monde de la voyance. Elle va ainsi semer l’incompréhension dans son entourage parce que les gens ne comprennent pas ce qu’elle vit.

«Indigo» était en lice pour l’Ecran d’or, la plus haute récompense du festival.

Mais le jury des long métrages internationaux a plébiscité le film du réalisateur rwandais Joël Karekezi, «The Mercy of the Jungle»  (La Miséricorde de la jungle), déjà vainqueur, en cette année 2019, de l’Etalon d’or de Yennenga, la récompense suprême du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).


LIRE AUSSI: FESPACO 2019: Joel Karekezi remporte l’Etalon d’or de Yennenga avec «The Mercy of the Jungle»


Pas de quoi démonter cependant Selma Bargach, dont le film a été primé à plusieurs reprises.

Entre autres lauriers glanés depuis sa sortie en 2018, le prix de la critique africaine Paulin Soumanon Vieyra au Fespaco, le prix du meilleur film africain lors de la 5e édition du Festival Mashariki du film africain de Kigali au Rwanda et le prix du meilleur rôle féminin à la 21e édition du Festival du cinéma africain de Khouribga, au Maroc.

Une belle aventure qui n’est pas loin de s’achever, a laissé entendre la réalisatrice marocaine…

Voici, par ailleurs, le palmarès officiel du festival Ecrans noirs 2019

Prix spéciaux :
1- Prix Concours «10 jours pour 1 film» (en association avec le Goethe-Institut Kamerun et la FilmArche Berlin): «Western» de Joseph Raphaël Akama.
2- Ecran d'honneur: Cheick Oumar Sissoko (cinéaste et homme politique malien)
3- Ambassadeur des Ecrans noirs: Thomas Ngijol (humoriste, acteur et réalisateur français d'origine camerounaise)

Prix en compétition officielle
1. Ecran du court métrage camerounais: «Elle ou lui» de Patrick Timbe Moussanga
* Mentions spéciales: «Ndutu» de Gabi Ruben Ngounou et «16 minutes chrono» de Mbende Penn Jean alias O'Neill Nelrose.
2- Ecran du documentaire camerounais: «Partir» de Mary-Noël Niba
* Mention spéciale à «Né à Sayada» de Michel Kuaté.
3- Ecran du documentaire international: «Mon ami Fela» de Joel Zito Araujo (Brésil)
* Mentions spéciales: «Le cimetière des éléphants» de  Eleonore Yaméogo (Burkina Faso) et «Le loup d’or de Balole» de Aicha Boro (Burkina Faso)
4. Ecran du court métrage Afrique centrale: «La marche» de Yadia Mor-Jougan (Cameroun)
5- Ecran de la meilleure actrice camerounaise: Elizabeth Cynthia Ngono dans «Trauma» de Elizabeth Cynthia Ngono (Cameroun).
* Ecran du meilleur acteur camerounais: non décerné
6- Ecran du meilleur long métrage camerounais: «Trauma» de Elizabeth Cynthia Ngono
7- Ecran du court métrage international: «The German King» de Adetokumboh M’Cormack (Sierra Leone).
8- Ecran de la meilleure série internationale: «Sakho et Mangane» de Jean Luc Herbulot, Hubert Ndao et Toumani Sangaré (Sénégal)
9- Ecran de la meilleure comédienne internationale: Ghalia Benali dans «Fatwa» de Mahmoud Ben Mahmoud (Tunisie)
10- Ecran du meilleur comédien international: Emil Abossolo Mbo dans «Miraculous Weapons» de Jean Pierre Bekolo (Cameroun)
11- Ecran du meilleur scénario international: «Indigo» de Selma Bargach (Maroc)
12- Ecran du scénario de l’Afrique centrale attribué au scénario «L’Instit de Khan Poussière» de Henry Thierry Manianga (Gabon)
13- Prix Spécial du jury: «Keteke» de Peter Sedufia (Ghana)
14- Ecran d'or: «The Mercy of the Jungle» de Joël Karekezi (Rwanda)

Le 22/07/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem