Fermer

Top 10 des pays africains où il faut investir selon Rand Merchant Bank

Mise à jour le 20/09/2017 à 12h34 Publié le 20/09/2017 à 12h31 Par Moussa Diop

#Economie
Ran merchant bank
© Copyright : DR

#Maroc : La Banque sud-africaine Rand Merchant Bank vient de publier son classement annuel des pays africains les plus attractifs en matière d'investissement. En 2018, l’Afrique du Sud perd sa première place tandis que le Maroc se maintient au 3e rang.

La banque d’affaires sud-africaine Rand Merchant Bank vient de publier son 7e classement annuel des pays africains les plus attractifs en matière d’investissement intitulé: «Where to invest in Africa» («Où investir en Afrique»).

Dans son analyse de la situation économique du continent, la banque d’affaires explique que «le continent africain court au désastre s’il n’accompagne pas la diversification de son économie». Une allusion claire aux pays africains rentiers qui ont fait reposer leurs économies sur l’exportation du pétrole et/ou d’autres matières premières minières ou agricoles. Aujourd’hui, presque tous les pays pétroliers du continent sont en crise. C’est notamment le cas du Nigeria, de l’Algérie, de l’Angola, du Gabon, de la Guinée équatoriale, du Congo et du Tchad.

Pour établir son classement, Rand Merchant Bank s’appuie sur une batterie de critères, dont le PIB réel, les prévisions de croissance et l’environnement des affaires. L'introduction du poids du PIB réel dans l'établissement du classement fait que certains pays habitués à truster les premiers rangs en termes d’attractivité au niveau du continent ne figurent pas dans le Top 10 des pays où il faut investir en 2018.


LIRE AUSSI : Afrique: les 5 pays africains les plus attractifs pour l’investissement


C’est le cas notamment de l'île Maurice, du Botswana et de la Namibie, des pays considérés comme des modèles en matière d’environnement des affaires.

A noter aussi que les scores des pays sont mesurés à partir des données du classement Doing business de la Banque mondiale, de l’indice de liberté économique de la Fondation Heritage et du Call Street Journal, du classement sur la compétitivité mondiale des économies de World Economic forum (WEF) et de l’indice de perception de la corruption de Transparency International.

L’Afrique du Sud a perdu son rang d’économie la plus attractive du continent. La place lui a été ravie par l’Egypte. Le pays des pharaons, qui a longtemps souffert des effets de la révolution de 2011 et d’instabilité politique et sécuritaire, retrouve petit à petit une nouvelle dynamique de croissance. D’ailleurs, preuve de cette vigueur, le pays a vu ses réserves en devises dépasser leur niveau d’avant la révolution. La dépréciation de la monnaie locale a revigoré l’économie du pays en attirant davantage d’investisseurs étrangers et a contribué à redynamiser le secteur touristique, l’un des poumons de l’économie du pays.


LIRE AUSSI : Investissements: six pays africains concentrent 75% du stock d’IDE européen


Quant à l’Afrique du Sud, rétrogradée à la deuxième place, elle souffre d'un climat politique délétère avec des accusations de corruption touchant directement le président Zuma, des difficultés touchant certains secteurs comme l’énergie, du ralentissement économique de ces dernières années, de problèmes de gouvernance, etc. Elle reste tout de même attractive grâce à son marché financier (actions et capitaux) et à sa monnaie.

Derrière ces deux puissances économiques, le Maroc conserve son rang de 3e économie africaine la plus attractive en matière d’investissement pour la troisième année consécutive. La stabilité économique, la proximité géographique, la qualité de son système financier, sa dynamique de croissance et un environnement des affaires qui s’améliore attestent de la résilience de l’économie du pays.

Le Maroc devance l’Ethiopie, l’économie africaine la plus dynamique au cours de la décennie écoulée avec un taux de croissance annuel moyen autour de 10%, et le Ghana.

Il faut souligner que deux poids lourds de l’économie africaine sont sortis du top dix des pays les plus attractifs du continent. Il s’agit du Nigeria et de l’Algérie. Ces deux pays dont les économies reposent sur les hydrocarbures sont durement affectés par la chute des cours du baril de pétrole. Alors que le Nigeria et l’Algérie occupaient respectivement la 6e et 10e place dans le précédent classement, les deux pays se retrouvent désormais respectivement au 13e et 15e rang. 

Top 10 des pays africains où il faut investir en 2018

1 – Egypte
2 – Afrique du Sud
3 - Maroc
4 – Ethiopie
5 – Ghana
6 – Kenya
7 – Tanzanie
8 – Rwanda
9 – Tunisie
10 – Côte d’Ivoire
Le 20/09/2017 Par Moussa Diop

à lire aussi