Fermer

Maroc: la SCR obtient l’agrément pour s’implanter au Rwanda

Publié le 30/04/2018 à 15h16 Par Karim Zeidane

#Economie
SCR Société centrale de réassurance

La Tour Atlas qui abrite le siège de la SCR.

© Copyright : DR

#Maroc : La Société centrale de réassurance (SCR) vient d’obtenir un agrément pour l’ouverture d’un bureau à Kigali, au Rwanda. Cette implantation, la seconde au niveau du continent, couvrira la région est-africaine et permet à la SCR d'accéder à un marché plus large en Afrique.

La Société centrale de réassurance (SCR) poursuit son ouverture en Afrique. Après l’ouverture d’un bureau régional à Abidjan, en Côte d’Ivoire, le réassureur marocain vient d’obtenir l’agrément pour ouvrir un bureau à Kigali, au Rwanda. Cette nouvelle représentation va permettre à la SCR de s'ouvrir la région Afrique de l’Est à partir de Kigali.

«La SCR a porté son choix sur le Rwanda en raison des perspectives de développement qu’offre ce pays avec une économie en pleine croissance et doté d’importantes infrastructures», souligne un communiqué du réassureur.

Avec ce nouveau bureau, la SCR compte mettre à la disposition de la clientèle de la région Afrique de l’Est des services à forte valeur ajoutée pour accompagner la croissance du marché de l’assurance et de la réassurance de la région.


LIRE AUSSI: Vidéo. Nigéria, Maroc et Kenya, les trois locomotives de la réassurance africaine


La SCR est le premier réassureur du Maroc. Créée par la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), elle s'inscrit aujourd’hui dans le mouvement d’ouverture de l’économie marocaine, engagée dans un processus de développement en Afrique à travers l’ouverture de bureaux de représentation au niveau du continent.

Cette ouverture était devenue nécessaire suite à la suppression de la Cession légale (système de ”rente” en vertu duquel chaque assureur marocain devait rétrocéder 10% de ses primes émises au réassureur national unique, la SCR) de 2007 à 2012 et  face à l’arrivée de la concurrence avec l’entrée en lice de Mamda Re, une joint-venture entre Mamda et Partner Re, leader mondial sur les activités agricoles et la Mutuelle centrale de réassurance française. L’ouverture d’un bureau à Abidjan en 2014 permettant l’accès au marché de la zone CIMA –Conférence interafricaine des marchés d’assurances- permettra d’atténuer les pertes de parts de marché au Maroc et de la manne que représentait la Cession légale.

Rappelons enfin qu’au titre de l’exercice 2017, la SCR a réalisé un bénéfice record de 492 millions de dirhams.
Le 30/04/2018 Par Karim Zeidane

à lire aussi