Fermer

CEDEAO: le Maroc a voulu une adhésion "progressive et graduelle"

Mise à jour le 12/12/2017 à 12h01 Publié le 12/12/2017 à 11h48 Par Le360 Afrique - MAP

#Politique
CEDEAO: le Maroc opte pour une adhésion "progressive et graduelle"
© Copyright : DR

#Maroc : Le Maroc a voulu que son adhésion à la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) se fasse de manière "progressive et graduelle", a souligné, lundi à Rabat, la secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta.


Répondant à une question orale sur les mesures prises par le gouvernement pour mettre en œuvre l’adhésion du Maroc à la CEDEAO, posée par le groupe istiqlalien de l'unité et de l’égalitarisme à la Chambre des représentants, Mme Boucetta a indiqué que trois phases d’ordres politique, juridique et technique ont été retenues pour la concrétisation de cette décision.

Mme Boucetta a indiqué, dans ce sens, que la première phase d’ordre politique a été accomplie avec succès après l’accord de principe des chefs d'État et de gouvernement des pays membres à la CEDEAO pour l'adhésion du Maroc à leur regroupement sous-régional, tandis que la phase juridique concerne le parachèvement des mesures de l’adhésion effective à cet espace.

Evoquant la phase technique, la secrétaire d'Etat a expliqué qu'elle porte sur le lancement des négociations sectorielles entre le Maroc et l'Organisation selon une approche graduelle et réaliste qui prend en compte les spécificités et les intérêts des deux parties dans le cadre d'une vision gagnant-gagnant.

Elle a également évoqué l'élaboration d'une série d'études sectorielles pour être utilisées lors des négociations qui seront engagées durant la phase technique.

Mme Boucetta a affirmé, par ailleurs, que la volonté du Maroc d'intégrer cet espace est une décision stratégique à forte dimension politique et économique, comme elle intervient pour conforter les liens forts et profonds unissant le Maroc et les pays membres, dans le cadre de la vision royale prônant l'intégration régionale comme vecteur d'accélération économique en Afrique.
Le 12/12/2017 Par Le360 Afrique - MAP

à lire aussi