Fermer
#Politique

Vidéo. Fête du Trône: l'ambassadeur du Maroc au Cameroun met en valeur les relations avec Yaoundé

Mise à jour le 31/07/2018 à 18h34 Publié le 31/07/2018 à 17h11 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Maroc : Le représentant du Royaume du Maroc à Yaoundé, Mostafa Bouh, a profité de la célébration du 19e anniversaire de l'accession au Trône de Mohammed VI, ce lundi 30 juillet 2018, pour faire le point sur la coopération entre son pays et le Cameroun.


L’ambassadeur du Maroc au Cameroun a donné une réception ce lundi 30 juillet 2018 dans la capitale camerounaise, à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Un événement qui marque le 19e anniversaire de l’intronisation du roi Mohammed VI. «Cette célébration représente un moment fort dans la vie du Royaume (car) elle renvoie au renouvellement du pacte d’allégeance et au raffermissement des liens profonds et multiséculaires entre le peuple marocain et ses souverains», explique Mostafa Bouh, qui a présenté ses lettres de créance au chef de l’Etat camerounais le 16 mai 2017.


>>>LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: les Marocains célèbrent dans l’allégresse la fête du Trône

C’était surtout l’occasion pour le diplomate marocain de magnifier les relations entre Yaoundé et Rabat, devant un parterre d’invités composé notamment de membres du gouvernement et du corps diplomatique. Une «amitié» dynamique et fructueuse sous-tendue depuis 2007 par des accords de coopération dans différents domaines. Preuve de l’excellence des rapports entre les deux pays, «la présence des entreprises marocaines, privées ou publiques au Cameroun, a connu une percée remarquable ces dernières années», souligne le représentant du Royaume.

Parmi les exemples les plus marquants, le diplomate cite, entre autres, la présence dans le pays de grands groupes bancaires tels Attijariwafa bank et la BCME Bank, du groupe Intelcia, spécialiste de la relation clients ou encore de la Royal Air Maroc, «l’une des compagnies aériennes étrangères les plus prospères dans le ciel camerounais». Mais si les relations sont «exceptionnelles» et «exemplaires», elles «devraient néanmoins être améliorées pour les hisser au niveau des rapports politiques» unissant les deux pays, conformément aux orientations de leurs dirigeants. La troisième session de la commission mixte Maroc-Cameroun serait donc «l’opportunité idoine pour une meilleure définition des grands axes d’une coopération riche et multiforme», selon l’ambassadeur du Maroc au Cameroun.
 

Le 31/07/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell