Fermer

CAN 2019: fini les polémiques, le Maroc va aider le Cameroun

Mise à jour le 07/03/2018 à 16h35 Publié le 07/03/2018 à 11h52 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
CAN 2019 Cameroun-Maroc

Dieudonné Happi, président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), et Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF).

© Copyright : DR

#Maroc : En marge du premier Symposium sur le football féminin cette semaine à Marrakech, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a déclaré que le Maroc est prêt à soutenir le Cameroun dans l'organisation de la Coupe d’Afrique des nations.

Fin des polémiques. Il n’y a pas de combat entre le Cameroun et le Maroc au sujet de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019. Le président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Dieudonné Happi, et le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, ont tenu un point de presse commun ce mardi 6 mars à Marrakech pour le dire.  C’était en marge du premier Symposium sur le football féminin.

«On a tenu à vous parler pour mettre fin à des rumeurs qui ont circulé sur la place publique il y a un bout de temps. Je vous réitère encore une fois la position de la Fédération royale marocaine de football et du royaume du Maroc. Le Royaume est à côté de nos amis camerounais», a déclaré Fouzi Lekjaa.


LIRE AUSSI: Cameroun. CAN 2019: la CAF annonce déjà une autre inspection


Avant de poursuivre: «La fédération marocaine est à la disposition de la Fédération camerounaise pour faire de la CAN 2019 au Cameroun, une fête du football africain. J’ai réitéré cette position à M. le président (du comité de normalisation de la FECAFOOT, NDLR). On est tous ensemble au service du football africain et le Cameroun est un pays ami. Les relations entre le Cameroun et le Maroc ne datent pas d’hier».

Le président de la fédération marocaine a par ailleurs insisté sur l’excellence des relations entre le roi du Maroc et le chef de l’Etat camerounais, tout comme celles des deux pays qui se situent au-dessus des manifestations footballistiques. «La CAN 2019 sera, encore une fois, un espace de démonstration des relations fraternelles entre le Maroc et le Cameroun», a affirmé Fouzi Lekjaa, qui a évoqué  la possibilité de nouer des partenariats avec la FECAFOOT.


LIRE AUSSI: Cameroun-CAN 2019: des compagnies aériennes dénoncent l’insalubrité de l’aéroport de Douala


«Je remercie le président de la Fédération royale marocaine de football pour cette déclaration qui devrait mettre définitivement un terme à toutes les rumeurs. Le président de la Fédération marocaine et le royaume du Maroc viennent ainsi de faire la démonstration de la fraternité africaine», a de son côté indiqué le président du Comité de normalisation de la FECAFOOT, Dieudonné Happi. Sur place, au Cameroun, la nouvelle a été plutôt bien accueillie. «C’est bien que les présidents des deux fédérations de football se soient associés pour faire taire les rumeurs.

A présent, tout le monde peut travailler avec sérénité pour que la CAN 2019 soit une réussite. Pour le Maroc, en plus des liens forts qui unissent le royaume au Cameroun, c’est une démarche de rassemblement de tous les pays africains autour de sa candidature pour le Mondial 2026», analyse Steve Libam, journaliste sportif au quotidien national Cameroon Tribune.

Le 07/03/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell