Fermer

Mondial 2026: le Cameroun apporte son soutien au Maroc

Mise à jour le 01/06/2018 à 16h52 Publié le 01/06/2018 à 16h49 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Maroc 2026
© Copyright : DR

#Maroc : Le président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football a annoncé, lors d’une conférence de presse ce 31 mai 2018 à Yaoundé, le soutien du Cameroun à la candidature marocaine. Il appelle à un soutien unanime de l’Afrique, conformément à la volonté de la CAF.

Le Cameroun soutiendra le Maroc, candidat à l’organisation du Mondial 2026. L’annonce a été faite ce 31 mai 2018 à Yaoundé, la capitale, par le président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT). «Le Cameroun soutient sans réserve cette candidature du Maroc pour l’organisation, en 2026, de la Coupe du monde de football en Afrique», a notamment déclaré Dieudonné Happi.

Celui-ci a du reste souhaité que la candidature marocaine soit unanime au niveau du continent africain, conformément à la volonté de la Confédération africaine de football (CAF). Le soutien du Cameroun, pays organisateur de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 et champion d’Afrique en titre, est tout une surprise. En effet, cela pourrait être considéré comme un juste retour d’ascenseur, quand on sait que le Royaume chérifien a récemment apporté son soutien au pays pour la CAN 2019.


LIRE AUSSI: VIDÉO. Sénégal: El Hadji Diouf: "toute l'Afrique doit se tenir debout pour Maroc 2026"


Une compétition pour laquelle le Cameroun a été longtemps chahuté à cause de retards sur des chantiers. Un soutien qui ne sera pas de trop pour le Maroc, qui doit faire face à la triple candidature conjointe des États-Unis, du Mexique et du Canada.

La FECAFOOT prend ainsi position, après que des grands noms du football camerounais aient déjà apporté leur soutien au Maroc. Entre autres, Samuel Eto’o, par ailleurs ambassadeur de la candidature marocaine, Joseph-Antoine Bell et Patrick Mboma. La conférence de presse de la FECAFOOT a aussi été l’occasion de préciser le calendrier de sortie de crise de la fédération. Ainsi, les élections fédérales ont été programmées pour le 17 août prochain, tandis que le mandat du Comité de normalisation de la FECAFOOT prendra fin le 31 août 2018.


LIRE AUSSI: Mondial 2026: toute l'Afrique soutient la candidature du Maroc


Il ne sera pas à nouveau prorogé par la FIFA, et une nouvelle équipe dirigeante devrait prendre les rênes de la fédération au soir de cette date. Le dépôt des candidatures au scrutin sera ouvert du 4 au 9 août prochain.

Enfin, le dernier dossier brûlant de l’heure, à savoir la désignation du prochain sélectionneur national, devrait connaître son issue dans les prochains jours.

Si aucun nom n’a été révélé par les dirigeants de la FECAFOOT, ceux-ci ont confirmé que les entraîneurs retenus dans la short list ont bien été auditionnés il y a peu de temps en France. Pour la presse locale, le Gallois John Toshack, ancien entraîneur du Real Madrid, entre autres, et le Français Alain Giresse sont les favoris pour succéder au Belge Hugo Broos.

Le 01/06/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell