Fermer

Côte d’Ivoire–Maroc: Bientôt un hub logistique pour accélérer les échanges commerciaux

Mise à jour le 27/09/2016 à 12h00 Publié le 27/09/2016 à 09h00 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
port
© Copyright : dr

#Maroc : Les échanges commerciaux entre Abidjan et Rabat devraient connaître une nouvelle dynamique dans les années à venir. Un hub logistique va bientôt voir le jour afin d'optimiser et fluidifier les échanges commerciaux entre les deux pays.

La Commission «Transport et logistique» du Groupe d’impulsion économique Maroc-Côte d’Ivoire (GIEMCI) veut donner une nouvelle impulsion aux échanges entre les deux pays. Les représentants ivoiriens et marocains de la commission ont signé ce 23 septembre un accord en vue de concrétiser plusieurs actions dans ces domaines, indique ce lundi un communiqué du patronat ivoirien.

L’accord porte notamment sur «des investissements dans la construction et la mise en place d’un hub logistique intelligent pour optimiser les circuits d’échanges et le flux de marchandises entre la Côte d’Ivoire et le Maroc», note le texte. Le chemin est donc en train d’être balisé afin de faire de l’axe Abidjan – Rabat un modèle de coopération sud-sud, une des ambitions qui ont été à l'origine de l’institution du GIEMCI en juin 2015 lors de la visite du roi Mohammed VI dans la capitale ivoirienne.

L’accord prévoit en outre des investissements dans les infrastructures liées à des instituts de formation professionnelle et d’enseignement supérieur dans le domaine de la Supply Chain, impliquant les compétences des deux pays.‎

Par ailleurs, l’on apprend que le GIEMCI compte accompagner les transporteurs des deux pays par un programme d’investissement leur permettant de renouveler leur parc de véhicules. Ce programme, déjà en vigueur au Maroc, devrait être transposé en Côte d’Ivoire, engagé dans un projet similaire.

Enfin, rappelons que les échanges entre les deux pays ont enregistré un bond de 66% ces cinq dernières années pour atteindre un volume d'affaires d'environ 200 millions de dollars. Un chiffre qui va atteindre un nouveau record cette année au regard de la multiplication des investissements marocains sur les bords de la lagune Ebrié depuis le début de l’année.
Le 27/09/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet