Fermer

Côte d'Ivoire: l'OCP Africa expose sa stratégie pour la transformation agricole en Afrique

Publié le 04/11/2016 à 08h32 Par Le360 Afrique - MAP

#Economie
agriculture
© Copyright : DR

#Maroc : La stratégie de l’OCP Africa, filiale du Groupe OCP, pour contribuer à la transformation agricole en Afrique, a été mise en lumière jeudi à Abidjan, à l’occasion de la 3e édition de l'"Africa Agri Forum".

Dans son exposé, le directeur général de l’OCP- Africa, Karim Lotfi Senhadji, a relevé qu'en dépit des multiples atouts du Continent dans le domaine agricoles, le secteur se trouve confronté à de nombreux problèmes liés, entre autres, à la distribution, à la disponibilité dans les points de vente, aux produits de mauvaise qualité ou contrefaits, et au prix élevés, ce qui constitue ainsi, des barrières à l’utilisation des engrais pour les agriculteurs et des défis à relever pour les industriels du secteur.

'’Née de cette conviction, OCP- Africa est dédiée au développement de l’agriculture en Afrique et est vouée à créer une plus grande proximité avec les agriculteurs africains’’, a-t-il expliqué, notant que cette démarche s’appuie notamment sur une meilleure intégration dans la chaine de valeur agricole, afin de s’assurer de fournir le bon engrais, au bon endroit, au bon moment et au juste prix.

Senhadji a relevé que l’OCP Africa engage des actions ciblées avec ses partenaires dans les pays pour mieux comprendre la complexité des sols et proposer des produits adaptés, citant l’exemple de la Côte d’Ivoire où, des formules spécifiques ont été développées pour améliorer le rendement du cacao, outre le lancement de la production de différents engrais adaptés à la culture du coton.

L’Afrique a les ressources naturelles nécessaires pour produire localement et limiter, voire supprimer les importations d’engrais, en s’inscrivant dans un véritable modèle de partenariat sud- sud, a-t-il souligné.

Abordant le volet formation et recherche dans le développement de l'agriculture, Senhadji a fait part de la volonté de l'OCP Africa de partager avec les partenaires africains non seulement le savoir, mais aussi le savoir-faire, mettant l’accent sur le lancement d’une série de programmes de formation et de recherche appliquée, destinés à développer des produits adaptés aux besoins des sols et aux spécificités des cultures et ce, avec l’appui de l’Université Polytechnique Mohammed VI.

C’est parce que la transformation de l’agriculture est un levier essentiel du développement socio-économique du Continent, qu’il appartient aux industriels de donner les moyens aux agriculteurs de passer d’une agriculture traditionnelle faisant appel aux subventions publiques et privées à une agriculture durable, moderne et créatrice de valeur et orientée business, a-t-il dit.

Pour ce faire, a-t-il précisé, l’OCP- Africa rendra accessibles les intrants en optimisant la chaine de valeur et en réduisant les coûts intermédiaires, analysera les données et les problématiques locales pour développer des produits adaptés, et conclura des partenariats avec des acteurs adéquats dans chaque pays.

L’OCP Africa veillera aussi à partager son savoir- faire avec ses partenaires africains, mettra en œuvre des actions et des projets nécessaires à la création d’emplois sur le Continent, et utilisera les matières premières africaines pour produire en Afrique, des engrais destinés aux agriculteurs africains, a-t-il ajouté.

Et de conclure que les engrais de qualité jouent deux rôles majeurs dans la lutte contre les changements climatiques, en prévenant la déforestation à travers l’augmentation de la productivité des terres arables, et en augmentant le potentiel de fixation du CO2 des sols agricoles.

Placé sous le thème "transformation et durabilité : Les ambitions agricoles en marche", le 3e Africa Agri Forum est initiée par "I-Conférences", en partenariat avec le groupe OCP, sous l’égide du ministère ivoirien de l’agriculture et du développement durable.
Le 04/11/2016 Par Le360 Afrique - MAP

à lire aussi