Fermer

Libye: l'Union africaine demande "l'arrêt immédiat" des combats

Mise à jour le 24/04/2019 à 17h15 Publié le 24/04/2019 à 09h24 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Union africaine
© Copyright : DR

#Maroc : Plusieurs dirigeants africains ont demandé mardi "l'arrêt immédiat et inconditionnel" des combats en Libye, à l'issue d'un sommet au Caire sous la houlette du chef de l'Etat égyptien Abdel Fattah al-Sissi, président en exercice de l'Union africaine (UA).

Aux côtés de Sissi, les présidents du Rwanda Paul Kagame et d'Afrique du Sud Cyril Ramaphosa, membres de la "troïka" sur la Libye, ainsi que celui du Congo, Denis Sassou-Nguesso, chef de la commission sur la Libye à l'UA, ont appelé "toutes les parties à la retenue" et à permettre "l'arrivée de l'aide humanitaire".

Les dirigeants ont insisté sur le "rôle fondamental et crucial de l’UA et de ses Etats membres dans la gestion de la crise actuelle en Libye", réclamant à l’émissaire de l’ONU, Ghassan Salamé, "une coopération totale et en toute transparence".

Ils ont également appelé la communauté internationale à "prendre ses responsabilité" dans la lutte contre le "trafic d’armes" et l’incursion de "combattants terroristes", tout en évitant les "ingérences extérieures".
Le 24/04/2019 Par Le360 Afrique - Afp