Fermer

Vidéo. Marocains d'Afrique: Asma Coulibaly, de Cadi Ayyad au statut de numéro 1 du poulet au Mali

Mise à jour le 14/04/2018 à 16h33 Publié le 14/04/2018 à 16h23 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Economie
Marocaine d'Afrique: Asma Coulibaly: l'expérience marocaine transposée au Mali
© Copyright : le360: Diemba Moussa Konaté

#Maroc : Inspirée par l'expérience du leader marocain de la charcuterie, Asma Coulibaly s'est installée à son propre compte dans l'aviculture. Dans quelques mois, sa nouvelle unité de production fera d'elle le numéro 1 de la volaille au Mali.

Asma Coulibaly est une binationale qui s'est installée dans sa deuxième patrie, le Mali depuis 2004, après avoir fait ses études au Maroc, pays d'origine de sa mère.

Elle fréquenta l’université Cadi Ayyad de Marrakech d'où elle sort diplômée en contrôle qualité. C’est lors de sa formation supérieure au Maroc qu’elle a eu la chance de visiter la ferme de Koutoubia, le charcutier leader au Maroc.



Inspirée par l’exemple de cette entreprise, Asma décide de s’installer à son propre compte et dans la production de poulet de chair. Elle met en place alors la Sahélienne des viandes en 2013.

Aujourd'hui, elle dispose de deux sites d’aviculture, l'un à Kati, à 45 km de Bamako et l'autre à Sanankoroba à une trentaine de kilomètres de la capitale. Le premier site présente une capacité de production de 6.000 têtes. Alors que le second, encore en chantier, aura une capacité de production de 30.000 têtes et sera opérationnel à partir du mois de juillet 2018.

Aujourd'hui, la jeune femme emploie 7 personnes. Avec le nouveau site, la Sahélienne des viandes pourra employer une centaine de personnes. 

Le 14/04/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté