Fermer

COP22-Afrique: 55 journalistes subsahariens formés actuellement au Maroc

Mise à jour le 05/09/2016 à 14h25 Publié le 05/09/2016 à 09h52 Par Mohammed Chakir Alaoui

#Société
COP22
© Copyright : DR

#Maroc : Le Maroc, pays organisateur de la Conférence internationale de l'ONU sur le climat (COP22) organise actuellement une session de formation liée à l'environnement au profit de journalistes africains, venant notamment de l'Afrique de l'Ouest et de l'Est.

Le Comité de pilotage marocain de la COP22, prévue du 7 au 18 novembre à Marrakech, a mis au point un riche programme de formation pour ces journalistes qui se spécialiseront dans la couverture des questions liées à l'environnement, aussi bien dans leurs pays qu'à l'occasion de la COP22 où ils seront fortement présents à Marrakech.

55 journalistes représentant 28 pays africains sont actuellement au Maroc pour un voyage de presse qui fait escale à Casablanca, Marrakech et Ouarzazate. Les journalistes participeront à la COP Academy et visiteront la centrale solaire NOOR Ouarzazate. Ils couvriront également le Sommet de la défense et changement climatique le 7 septembre à Skhirat, assisteront aux consultations des négociateurs informels les 8 et 9 septembre avant de participer à l’événement «The Energy Transition, INDCs, and the post-COP21 agenda», organisé par le comité scientifique de la COP22 et l’OCP Policy Center les 8 et 9 septembre.

Ces journalistes représentent les médias (presse écrite, télévision et digital) de 28 pays: Cameroun, Mozambique, Kenya, Lesotho, Namibie, Afrique du Sud, Sao Tomé-et-Principe, Sierra Leone, Swaziland, Angola, Cap-Vert, Tchad, Togo, Egypte, Erythrée, Ethiopie, Ghana, Guinée Bissau, Liberia, Malawi, Niger, Nigeria, Ouganda, République Centrafricaine, République démocratique du Congo, Congo Brazzaville, Zambie et Zimbabwe, indique-t-on lundi auprès du Comité de pilotage de la COP22.

Al Akhbar, Ahram Weekly et Shorouk (Egypte), Ghana Television et TV3 (Ghana), The Standard et Business Daily (Kenya), The Nation (Malawi), Daily News (Zimbabwe), Times of Swaziland ou La Semaine africaine (Congo) sont notamment mobilisés pour faire entendre la voix de l'Afrique à Marrakech, ajoute-t-on.

«Ils seront les meilleurs avocats de l'Afrique à Marrakech», a indiqué un membre du comité de pilotage marocain à Le360.

Pour rappel, le Maroc a déjà accueilli en mai dernier une première délégation de journalistes subsahariens qui se sont spécialisés dans ce domaine très précieux pour le continent.

L'intérêt pour l'Afrique en matière d'environnement sera prioritaire, voire crucial, à Marrakech où le Maroc plaidera pour que la communauté internationale soutienne le continent noir en matière d'adaptation et de financement contre l'impact des changements climatiques.
 

Le 05/09/2016 Par Mohammed Chakir Alaoui