Fermer

Maroc-Afrique: des échanges commerciaux en forte croissance mais encore faibles

Publié le 04/12/2016 à 20h13 Par Kofi Gabriel

#Economie
port
© Copyright : dr

#Maroc : Les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne ont affiché une progression annuelle de 14,7% entre 1999 et 2014. Toutefois, le volume des échanges demeure encore faible.

Les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne ont connu une nouvelle dynamique au cours de ces 15 dernières années. Selon les données d’OCP Policy Center, un think tank marocain, contenues dans son rapport intitulé «Relations Maroc-Afrique subsaharienne : quel bilan pour les 15 dernières années?», les échanges commerciaux entre les deux parties ont affiché une croissance annuelle moyenne de 14,7% sur la période 1999-2014. Ils sont ainsi passés de 206,3 millions de dollars en 1999 à 1,6 milliard de dollars en 2014.

En ce qui concerne l’orientation géographique des échanges avec l’Afrique subsaharienne, c’est vers les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) que les échanges commerciaux sont les plus soutenus. Ainsi, les exportations marocaines vers cette région ont évolué de 20% en moyenne sur la période 1999-2015 (multipliés par 13), passant de 62,3 millions de dollars à 834,5 millions de dollars en 2015. De même, les importations en provenance de cette région ont sensiblement progressé, passant de 63,7 millions de dollars à 333,8 millions de dollars sur la période 1999-2011, avant de chuter à 75 millions de dollars en 2015. La baisse des cours des produits pétroliers et des matières premières explique en partie cette chute des importations en provenance de la région.


LIRE AUSSI :
Maroc-Afrique: Hausse moyenne de 11% par an des échanges commerciaux durant 2005-2015


Par pays, le Nigéria est le premier partenaire commercial du Maroc en Afrique subsaharienne avec une moyenne de 15,7 % des échanges avec la région sur la période 2008-2014, devant le Sénégal (11%), la Mauritanie (8,3%), la Côte d’voire (6,9%) et le Ghana (6,3%).

La position du Nigeria s’explique par le fait que 37% des importations du Maroc en provenance de l’Afrique subsaharienne sont satisfaits par le Nigeria, suivi de l’Afrique du Sud (21,4%), du Gabon (5,7%), etc. Le Maroc importe principalement des produits pétroliers du Nigeria, du charbon de l’Afrique du Sud et des produits agro-alimentaires. Les deux pays assurent presque 60% des importations du royaume en provenance de l’Afrique subsaharienne. Du côté des exportations, le Sénégal, la Mauritanie et le Nigeria sont les principaux marchés de destination des exportations marocaines constituées de produits agroalimentaires, animaux vivants, machines et matériels de transport, engrais, articles manufacturés, etc.


LIRE AUSSI :
Maroc-Afrique subsaharienne: un potentiel d’échanges commerciaux encore faiblement exploité


En gros, et malgré leurs fortes progressions, notamment au nveau des exportations vers la région, les échanges entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne demeurent encore faibles. L’Afrique subsaharienne ne pèse que 2,7% des flux commerciaux du Maroc et se positionne au 46e rang des partenaires commerciaux du Maroc, derrière la Tunisie (38e) et l’Algérie (41e).

Selon les auteurs de l’étude, «cette faiblesse des échanges peut être attribuée à plusieurs facteurs qui relèvent principalement des structures économiques, de la faiblesse des infrastructures et des marchés financiers, des mécanismes de financement ainsi que de la non application des protocoles commerciaux».


LIRE AUSSI :
Maroc-Côte d'Ivoire: les échanges commerciaux atteignent 200 millions de dollars


Toutefois, les rédacteurs de la note sont optimistes. Ils avancent que «le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne devrait augmenter dans les années à venir compte tenu des négociations des accords de partenariats stratégiques en cours, incluant la mise en place progressive de zones de libre-échange avec la CEDEAO et la CEAAC». En plus, les périples du roi en Afrique subsaharienne et l’élargissement du champ des partenaires économiques du Maroc, avec les signatures de plusieurs conventions et accords avec les pays de l’est du continent, ne manqueront pas d’impacter positivement sur les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne.
Le 04/12/2016 Par Kofi Gabriel