Fermer

Fermeture de la Frontière Mauritano-marocaine: la presse algérienne à fond dans l'intox

Mise à jour le 16/09/2017 à 17h39 Publié le 16/09/2017 à 17h18 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Guerguarat
© Copyright : DR

#Maroc : Des organes de presse algériens distillent des ragots au sujet des rapports entre la Mauritanie et le Maroc, annonçant notamment la fermeture d'une frontière. Celle-ci est grandement ouverte, contrairement à la frontière mauritano-algérienne et aucun déploiement de troupes marocaines n'est signalé.

La Mauritanie "va  bientôt fermer sa frontière nord-ouest avec le Maroc", "des troupes marocaines lourdement équipées sont déployées dans la zone de Guerguerat", ces deux informations ont été distillées vendredi et samedi par le site d’informations en ligne «algériepatriotique.com», un site des milieux sécuritaires algériens.

La même source, suivant une espèce d’exercice de gymnastique alambiquée dans le traitement de l’information, cite l’agence espagnole «EFE» qui se réfère à son tour à un mystérieux organe du nom de «El Confidential Sahraoui.com» pour affirmer que «les blindés et chars des Forces armées royales continuent de former une ligne de défense qui a été établie à nouveau au poste frontalier avec la Mauritanie».

Après vérification, toutes ces informations se sont révélées dénuées de tout fondement. Sur le terrain, toutes ces allégations renvoient à une  tempête dans un verre d’eau. Une véritable campagne d’intoxication à travers laquelle les principes élémentaires régissant la collecte, le traitement et la diffusion de l’information, sont allègrement bafoués et manipulés par les sécuritaires algériens. 


LIRE AUSSI : Maroc-Mauritanie: rien ne sera plus comme avant


Un transporteur mauritanien établi au Maroc a confirmé aussi qu'un de ses camions a traversé hier la frontière maroco-mauritanienne et qu'aucun déploiement militaire n'est remarqué entre les deux pays.

Présent au PK 55 de Nouadhibou ce samedi matin, ce premier poste frontalier après avoir traversé la frontière mauritano-marocaine, un responsable ayant requis l'anonymat  et bien informé confirme que «la frontière est ouverte. Le trafic est encore plus fluide par rapport à la norme habituelle. Un départ à la retraite est prévu pour certains cadres, responsables régionaux de la douane, à partir du mois d’octobre et on s’attache à ce que tout soit en ordre à l’arrivée de cette échéance. Ici, pas de problème, tout est calme».


LIRE AUSSI : Pourquoi la Mauritanie a opté pour la fermeture de sa frontière avec l’Algérie


Au niveau de la gare routière des camionneurs marocains de Nouakchott, d’où partent et viennent les camions transportant diverses marchandises du Maroc, on est surpris. Le va-et-vient des camions est incessant.

Pourquoi alors une certaine presse du côté d’Alger joue-t-elle à créer la panique chez les autres? Mystère.

"Même si entre Rabat et Nouakchott il y a parfois quelques incompréhensions et sujets qui fâchent, le Maroc et la Mauritanie savent là où s’arrêter pour éviter une rupture préjudiciable aux intérêts des Etats et des peuples. Car, les rapports entre nos pays et populations ont été tissés par des contacts établis grâce à la géographie, la religion, l’histoire, la culture et le partage de plusieurs valeurs communes", lâche une source bien placée ayant requis le couvert de l’anonymat.
            
    
Le 16/09/2017 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya