Fermer

Afrique: les transferts des migrants explosent en 2018

Mise à jour le 15/02/2019 à 13h50 Publié le 15/02/2019 à 13h49 Par Mar Bassine

#Economie
transfert d'argent
© Copyright : DR

#Maroc : Les Egyptiens résidents à l'étranger ont transférés plus de 25 milliards de dollars dans leur pays. Et beaucoup de pays africains ont vu les transferts en devises de leurs ressortissants sensiblement progresser, l'année dernière. Les détails, en chiffres.

Alors que l'Egypte court derrière un programme de financement du FMI de l'ordre de 12 milliards de dollars depuis 2016, ce ne sont pas moins de 25,1 milliards de dollars que sa diaspora a transférés au cours de la seule année 2018. En attentdant, les données agrégées publiées annuellement par la Banque mondiale, on peut se contenter des statistiques données par chaque pays individuellement. 


>>>LIRE AUSSI: Transferts de fonds de la diaspora: le top 10 en Afrique et le top 10 des pays arabes

Les transferts de fonds des Egyptiens résidents à l'étranger ont ainsi augmenté de 3,1%, après le record de 24,7 milliards de dollars de l'année précédente. L'Egypte confirme ainsi, et de loin, sa première place africaine devant le Nigeria et Maroc. 

De son côté, le Nigeria compte jusqu'à 22,4 milliards de dollars envoyés par ses ressortissants, alors que le Maroc a cumulé quelques 64,8 milliards de dirhams, soit environ 6,78 milliards de dollars. 


>>>LIRE AUSSI: Mauritanie: les prestataires de transfert de fonds rappelés à l'ordre

Il convient de signaler que les transferts des devises sont devenus l'une des principales sources de devises de plusieurs pays africains, dont le Sénégal avec 2,3 milliards de dollars, et le Ghana, avec 2,4 milliards de dollars. 

Fait notable: pour l'ensemble de ces pays, les transferts de la diaspora dépassent désormais largement l'aide publique au développement. 
Le 15/02/2019 Par Mar Bassine

à lire aussi