Fermer
#Economie

Vidéo. Bamako: le Maroc prend à nouveau la tête de l'Association africaine de l'eau

Mise à jour le 14/02/2018 à 17h38 Publié le 14/02/2018 à 17h27 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Maroc : Alors que son mandat à la tête de l'Association africaine de l'eau s'achève, le Maroc vient d'être reconduit pour un second mandat lors du congrès de l'Association africaine de l'eau (AAE), qui se tient à Bamako depuis le 12 février.

Depuis le 12 février, Bamako accueille le 19e congrès de l'Association africaine de l'eau (AAE). Après Naïrobi en 2016, l'AAE a opté pour le Mali, s'appuyant sur la Société malienne de patrimoine de l'eau potable (SOMAPEP), la Société malienne de gestion de l'eau potable (SOMAGEP) et l'Agence nationale de gestion des stations d'épuration du Mali (ANGESEM) pour organiser ce rendez-vous.

En prélude à ce congrès, une réunion préparatoire s'est tenue entre les pays membres de l'AAE pour jauger les réalisations de l'année écoulée, durant laquelle le Maroc assurait la présidence de l'association. Le bilan a été jugé très satisfaisant. Pour la deuxième année consécutive, le Maroc s'est donc vu confier la direction de l'Association africaine de l'eau.

Ce rendez-vous réunit les professionnels africains du secteur de l'assainissement et de l'eau potable ainsi que des partenaires et experts internationaux afin de réfléchir et de proposer des solutions innovantes en Afrique pour relever les défis du changement climatique.

Une forte délégation de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable marocain a fait le déplacement. Depuis sa désignation comme interlocuteur principal pour l'alimentation en eau potable rurale, l'ONEE a engagé des efforts et des investissements considérables permettant d'atteindre à fin juin 2017 un taux d'accès à l'eau potable dans le milieu rural de 96,36% au profit d'une population rurale de plus de 12,8 millions.  
Le 14/02/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté