Fermer
#Economie

Vidéo. Sénégal: le savoir-faire marocain à l'honneur au salon de l'Habitat de Dakar

Mise à jour le 11/10/2017 à 20h56 Publié le 11/10/2017 à 20h56 Par Malick Maram Ndiaye et Moustapha Cissé

#Maroc : Le Maroc est présent au Salon de l'habitat qui se tient à Dakar avec une forte délégation, à la tête de laquelle il y a Nabil Benadallah, ministre marocain en charge du secteur. La plupart des grands groupes marocains y ont envoyé un représentant quand ils n'ont pas leur propre stand.

Le Salon International de l’Habitat de Dakar  a ouvert ses portes ce mardi 10 octobre avec le Maroc comme invité d’honneur.

Après la visite des différents stands du pavillon Maroc, stands dédiés aux ordres et fédérations professionnels, aux différents opérateurs publics et privés du secteur de l’habitat et des matériaux de construction, Macky Sall, le président sénégalais, n’a pas manqué de féliciter la délégation marocaine pour l’excellente qualité de sa participation ainsi que pour l’originalité du cachet donné au Pavillon marocain, en mettant en exergue l’excellente collaboration  de l’écosystème de l’habitat.

Cette visite a été suivie de la séance plénière d’ouverture, sous la présidence effective Macky Sall qui a mis l’accent dans son allocution sur les liens d’amitié et de fraternité qui lient les deux peuples frères ainsi que sur la coopération exemplaire qu’entretiennent les deux pays. Il a également mis en avant les défis communs auxquels font face les pays du continent africain, en matière d’habitat pour tous et de lutte contre l’insalubrité en encourageant les différentes politiques mises en place par les pays en vue de réduire le déficit en logement. Le Sénégal ayant mis en place une politique des grands pôles pour encourager une nouvelle approche «en vue de répondre aux défis en matière d’urbanisation puisqu’«en 2030 plus d’un Sénégalais sur 2 sera citadins», a-t-il déclaré.


LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: après la cimenterie et l’immobilier, Anas Sefrioui se lance dans la production de riz

Il a également souligné  l’importance du rôle que doivent jouer les professionnels en matière d’impulsion, d’encadrement, et de régulation du secteur, tout en y intégrant le volet environnemental,  responsable et durable, et en tenant compte des spécificités culturelles des différents pays.

Il a enfin rappelé que cette plateforme de réflexion mise en place en marge du salon devrait permettre de faciliter le transfert d’expérience et de le voir s’enrichir à travers le savoir-faire des différents opérateurs de ce secteur.

De son côté, le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Mohammed Nabil Benabdallah a remercié Macky Sall pour avoir placé le royaume du Maroc en tant qu’invité d’honneur de cette deuxième édition de ce salon. Ce qui témoigne encore une fois des liens forts et séculaires qui unissent les deux pays.

Il a par ailleurs rappelé les défis auxquels sont confrontées les villes africaines en matière de cohésion sociale, de production et de redistribution des richesses et d’intégration économique.

«Les spécificités culturelles et sociales, les ressources financières parfois limitées, les conditions naturelles et climatiques… propres à notre continent doivent nous amener à imaginer des solutions adaptées, intelligentes et innovantes», a-t-il souligné.
Le 11/10/2017 Par Malick Maram Ndiaye et Moustapha Cissé