Fermer

Mondial 2018. Matchs amicaux: comment se sont comportés les 5 mondialistes africains?

Mise à jour le 24/03/2018 à 16h30 Publié le 24/03/2018 à 15h41 Par Moussa Diop

#Sports
Egypte-Portugal
© Copyright : DR

#Maroc : Le gala footballistique du vendredi 23 mars a permis aux 5 représentants africains du Mondial russe de se jauger à 3 mois du début de la compétition. Les Lions de l’Atlas du Maroc, les Super Eagles du Nigeria et les Pharaons d’Egypte se sont bien comportés, les Lions de la Teranga ont déçu. Mais...

Les 5 nations africaines qualifiées pour le Mondial 2018 –Maroc, Egypte, Nigeria, Tunisie et Sénégal- qui se déroulera en Russie ont entamé leur préparation le vendredi 23 mars dans le cadre de la semaine FIFA dédiée aux matchs amicaux. Hormis le Sénégal qui a affronté la modeste équipe d’Ouzbékistan, toutes les autres équipes qualifiées ont rencontré des adversaires qui seront également du voyage en Russie.

Globalement, les équipes du continent se sont bien comportées, même si les Lions de la Teranga du Sénégal ont déçu le nombreux public sénégalais qui s’est déplacé au stade Mohammed V de Casablanca.

Le Nigeria bat la Pologne à domicile

Les Super Eagles poursuivent leur sans faute. Après avoir survolé des éliminatoires pour le Mondial dans un groupe qualifié de poule de la mort avec des équipes du Cameroun (Champion d’Afrique en titre), de l’Algérie et de la Zambie, et suite à une victoire de prestige face à l’Argentine (4-2) en novembre dernier, Le Nigeria poursuit sa préparation avec succès.


LIRE AUSSI: Tirage Mondial 2018: qui sont les challengers des pays africains?


Ainsi, le vendredi, les Super Eagles sont allés battre la Pologne chez elle sur le score de 1 but à 0. Malgré la présence de la vedette locale, l’attaquant du Bayern de Munich, Lewandowski, pressenti au Real de Madrid l’an prochain, ce sont les nigérians qui se sont imposés grâce à un but de leur attaquent, Victor Moses, qui s’est fait justice lui-même en transformant un penalty.

Avec ce résultat, les hommes de Gernot Rohr confirment qu’il faut compter avec eux dans un groupe très relevé où ils retrouveront l’Argentine de Messi, un sacré client qu’ils connaissent bien.

Le Maroc domine la Serbie

Le Maroc a débuté sa préparation loin de ses terres en Italie où les Lions de l’Atlas ont confirmé leur état d’esprit conquérant en prenant le meilleur sur la Serbie sur le score de 2 buts à 1. Face à un adversaire qui sera aussi en Russie, les Marocains ont fait parler leur réalisme retrouvé sous la houlette de leur entraîneur Hervé Renard.

Outre la victoire, les Lions de l’Atlas ont pratiqué un jeu plaisant et, surtout, peuvent désormais compter sur un meneur de jeu exceptionnel en la personne de Hakim Ziyech, le joueur de l’Ajax, buteur et passeur lors de cette victoire.


LIRE AUSSI: Mondial 2018. Maroc: Renard, "on est pas la pour faire du tourisme"


L’équipe qui affrontera l’Ouzbékistan ce mardi devra néanmoins continuer à peaufiner sa stratégie, à travailler sa défense qui montre quelques signes de faiblesse, surtout quand on sait que les Marocains ont hérité de la poule la plus difficile comparativement aux autres pays africains avec deux sacrées nations footballistiques ibères: l’Espagne et le Portugal.

Egypte: Ronaldo montre qu’un match ne dure pas que 90 mn

C’est certainement la plus belle opposition des matchs de gala du vendredi. L’Egypte, emmenée par le flamboyant Mohamed Salah, meilleur joueur africain et l’un des joueur les plus en forme au niveau mondial actuellement, était opposée au Portugal de Cristiano Ronaldo. D’ailleurs, ce sont les deux grands buteurs et joueurs en forme actuellement qui ont été à l’origine des 3 buts de la rencontre.

Ce match, indécis jusqu’à la fin, a été remporté par les Portugais sur deux éclairs de Cristiano dans les temps additionnels (90e+2 et 90e+5) permettant ainsi aux Portugais de renverser les Pharaons qui menaient au score depuis la 56e minute grâce au génie de Liverpool. Les Egyptiens doivent beaucoup apprendre de ce match s’il espèrent aller loin lors du Mondial 2018, eux qui ont du mal à percer dans cette compétition. Ils ont cette fois-ci avec Salah, Elneny et Ali Gabr-Hegazi les atouts pour aller loin.


LIRE AUSSI: CAF Awards: l'Egyptien Mohamed Salah s'empare du ballon d'or 2017


Pour leur seconde sortie, les égyptiens seront confrontés à la Grèce  mardi prochain et tenteront d’effacer cette fin de match cauchemardesque pour mieux préparer le Mondial russe.

Tunisie: une petite victoire sur l’Iran

La Tunisie qui va affronter l’Angleterre, la Belgique et le Panama lors du Mondial 2018 en Russie, a battu l’Iran, pays aussi qualifié à cette compétition et qui y affrontera le Maroc. Les Aigles de Carthage ont remporté la partie sur le score de 1 but à 0, but marqué par Milad Mohammadi à la 71e minute. L’équipe tunisienne a joué sans ses deux milieux, Yacine Brahimi et Nabil Bentaleb, blessés.

Cette rencontre a été l’occasion de lancer de nouveaux joueurs (Yohan Benalouane, Saif-Eddine Khaoui, Ellyes Skhiri, etc.) dans le bain pour renforcer l’effectif et pallier à l’absence des blessés.

La Tunisie poursuivra sa préparation le mardi 27 mars courant avec un match contre le Costa Rica, une équipe qualifiée au Mondial russe.


LIRE AUSSI: Mondial 2018: la Tunisie veut intégrer rapidement les bi-nationaux


A noter que l’Iran qui affrontera le Maroc en Russie peaufine sa stratégie face à l’équipe maghrébine. Ainsi, après la Tunisie, l’équipe iranienne affrontera mardi l’Algérie.

Sénégal: déception mais sans les vedettes

Le Sénégal a entamé sa préparation à Casablanca, au Maroc, en y recevant la modeste équipe d’Ouzbékistan. Les deux équipes se sont neutralisées dans un match sans saveur. Le résultat est décevant à moins de 3 mois du début du Mondial.

La déception des 12.000 sénégalais vivant au Maroc et qui ont fait le déplacement au stade Mohammed V a été grande. Nombre d’ente eux sont venus pour voir les stars de l’équipe, notamment Sadio Mané, en œuvre. Ainsi, dans le 11 de départ des Lions de la Teranga ne figuraient que 2 titulaires habituels: Gassama et Ndoye. De ce groupe, le Nantais Santy Ngom a frappé fort et marqué des points pour figurer dans l’équipe qui sera en Russie.


LIRE AUSSI: Mondial 2018: pas de missions impossibles pour les équipes africaines


Malheureusement, l’entraineur sénégalais a laissé toutes les vedettes sur le banc. Outre Sadio Mané de Liverpool.

Beaucoup de sénégalais regrettent qu’à 3 mois de la compétition, Alioun Cissé continue à tester des joueurs alors que les entraineurs de toutes les autres équipes africaines qualifiées disposent désormais, ou presque, de leur équipe-type.

Les supporters sénégalais espèrent voir une nouvelle formation lors de la prochaine sortie des Lions, mardi prochain, face à la Bosnie.


Le 24/03/2018 Par Moussa Diop