Fermer

Internet: quels sont réellement les pays les plus connectés d’Afrique?

Mise à jour le 29/08/2019 à 13h12 Publié le 29/08/2019 à 12h59 Par Moussa Diop

#Economie
antenne relais
© Copyright : DR

#Maroc : Qui, du Maroc, du Kenya ou de la Tunisie est le pays le plus connecté d’Afrique? Selon les sources, la réponse varie. Voici les classements des pays les plus connectés du continent, selon la Banque Mondiale, l’Union internationale des communications (UIT) et World Stats.

Quel est le pays le plus connecté d’Afrique? La réponse à cette question n’est pas si aisée, tant les résultats varient, selon les sources, pourtant toutes crédibles.

Ainsi, la Banque mondiale, l’Union internationale des communications et le site Internet spécialisé World Stats élaborent chacun un classement des pays les plus connectés du monde selon les régions.

Toutefois, du fait d'un parti-pris méthodologique différent, les résultats auxquels aboutissent ces trois organismes divergent fortement, comme le montre cette analyse faite par RFI.

Pour la Banque Mondiale, le taux de pénétration d’Internet en Afrique se situe autour d’une moyenne de 22% en Afrique subsaharienne et 55% au niveau des pays d’Afrique du Nord, contre une moyenne mondiale de 49%.


LIRE AUSSI: Vitesse de l’internet: Top 5 des connexions les plus rapides d’Afrique


Selon le classement établi par l’institution de Bretton Woods, en termes du nombre d’internautes rapporté à la population globale de chaque pays, c’est le Maroc qui se hisse au premier rang du continent avec un score de 62% d’internautes.

Le Maroc est directement suivi par les Seychelles (59%), le Cap-Vert (57%), l’Afrique du Sud (56%) et Djibouti (56%), viennent ensuite l'île Maurice (56%), la Tunisie (56%), le Gabon (50%), l'Algérie (48%) et enfin l’Egypte qui ferme ce classement de la Banque Mondiale avec un taux de pénétration de l'ordre de 45% d'internautes.  

Pour sa part, l’Union internationale des communications (UIT), institution dédiée aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, relevant du système des Nations Unies, et dont les données proviennent globalement des Agences de régulation des télécommunications des différents pays africains et d'enquêtes menées auprès des menages des pays concernés, place la Tunisie en tête, avec avec un taux de pénétration de 64,1%, devançant le Gabon (61,7%), le Maroc (61,7%), les Seychelles (58,7% et le Cap-Vert (57,1%).


LIRE AUSSI: Débit internet: l’Algérie parmi les derniers dans le monde, loin derrière ses voisins


Le Top 10 des pays les plus connectés est complété par l’Afrique du Sud (56,1%), Djibouti (55,6%), l'île Maurice (55,4%), la Namibie (51%) et enfin Algérie (47,6%).

Enfin, le classement établi par le site Internet spécialisé World Stats, qui se base sur des données émanant de diverses sources –UIT, Facebook et World Wide Worxs –un bureau d’études sud-africain-), fait globalement ressortir le taux de pénétration d’Internet en Afrique à hauteur de 39,8%, contre un taux de 57,3% dans le monde.

Sur le continent, c’est le Kenya qui trône au sommet en matière de connectivité avec un taux de pénétration de 83%, selon World Stats. 

Grosse surprise, pour World Stats, le Liberia arrive en seconde position, avec un taux de pénétration de 80,9%, suivi de la Tanzanie (71,6%), des îles Seychelles (70%), puis de la Tunisie (67%).


LIRE AUSSI: Vitesse d’Internet: voici le Top 5 des pays ayant les connexions les plus rapides d’Afrique


Le Top 10 de World Stats est complété par le Mali (63,4%), l'île Maurice (63,2%), le Cap-Vert (62,8%), le Maroc (61,8) et le Nigeria (61,8%).

Au vu des différences drastiques entre ces trois classements, on constate ainsi très clairement que les positions changent en fonction de l’institution, et donc de la méthodologie sur laquelle celles-ci ont basé leur classement.

Toutefois, en se penchant un peu plus précisément sur les Top 10 de ces trois classements, on note que certains pays sont toujours présents. C’est le cas de la Tunisie, du Maroc, des Seychelles, du Cap-Vert et de Maurice.

En combinant les résultats de ces 3 études, on peut donc affirmer que le Maroc et la Tunisie sont sans conteste les pays les plus connectés du continent, de par les positions qu'ils occupent dans ces différents classements.


LIRE AUSSI: Guinée Equatoriale: le pays où l'internet est un "luxe" inaccessible


La connectivité à Internet dépend bien évidemment de plusieurs facteurs, dont le taux de pénétration du téléphone mobile, l’accès à l’électricité et le développement des nouvelles technologies de l’information et des télécommunications dans chaque pays.

L’Erythrée (1%), la Somalie (2%), la Guinée-Bissau (4%), la République Centrafricaine (4%) et le Tchad (6%) sont les pays les moins connectés du continent africain.

La République Démocratique du Congo (RDC), pourtant un pays à forte démographie, en étant le quatrième pays le plus peuplé du continent affiche un taux de connectivité de seulement 9%, à l’instar du pays qui lui est limitrophe, la République du Congo.

Voici les classements des trois organismes:

Pénétration de l'Internet
UIT: Union internationale des communications
Le 29/08/2019 Par Moussa Diop