Fermer

Tirage Mondial 2018: qui sont les challengers des pays africains?

Mise à jour le 01/12/2017 à 18h37 Publié le 01/12/2017 à 16h35 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Sports
tirage au sort mondial

Les sélections africaines ont eu plus ou moins de chance lors de ce tirage au sort.

#Maroc : Les pays africains qualifiés au Mondial 2018 connaissent désormais leurs challengers. Si le Maroc se retrouve dans une poule très difficile, le Sénégal, l’Egypte et le Nigeria ont obtenu des tirages plus favorables.

En raison du règlement de la FIFA qui stipule notamment que deux équipes d’une même confédération ne peuvent être tirées au sort dans le même groupe, à l’exception des équipes européennes, les cinq représentants de l’Afrique se sont donc retrouvés dans cinq poules differemment appéciables. Les voici :

Le Nigéria avec l'Argentine, la Croatie et l'Islande

Première équipe africaine à se qualifier pour la Coupe du monde 2018, le Nigéria se retrouve dans la poule D avec l'Argentine. Un classique de la phase finale de la Coupe du monde.

L’Egypte dans le groupe de la Russie

L'Egypte, la deuxième équipe africaine à obtenir son ticket pour la Russie, est dans la poule du pays organisateur. Les Pharaons jouent leur premier match contre l'Uruguay. La poule A est également composée de l'Arabie Saoudite qui joue le match d'ouverture, le 14 juin 2018,  contre la Russie. 

Le Sénégal dans une poule abordable

Pour sa deuxième participation à la phase finale de la Coupe du monde, le Sénégal a eu la chance de tomber dans une poule H abordable. Ses concurrents sont la Pologne, la Colombie et le Japon.

Le Maroc avec le Portugal, l'Espagne et l'Iran

Les Lions de l’Atlas affrontent leur voisins espagnols dans le groupe B. Le reste du groupe est constitué du Portugal et de l'Iran.

La Tunisie avec la Belgique et l'Angleterre dans le groupe G

Enfin, la Tunisie, le dernier représentant de l’Afrique va batailler dans le groupe G contre la Belgique, l'Angleterre et le Panama.

Tous les groupes

Tirage Mondial Russie 2018
© Copyright : DR


Le 01/12/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou