Fermer

Tirage Mondial 2018: les réactions des coachs des sélections africaines

Mise à jour le 02/12/2017 à 12h48 Publié le 02/12/2017 à 12h44 Par Le360 Afrique - Afp

#Sports
entraineurs

Hervé Renard (Maroc), Nabil Maaloul (Tunisie) et Rohr (Nigeria).

© Copyright : DR

#Maroc : A l'issue du tirage, les sélectionneurs des équipes africaines ont réagi. Dans l’ensemble, même si la tâche sera rude, l’optimisme y est.

Nabil Maaloul (Tunisie): «nous pouvons rivaliser avec l'Angleterre»
Maaloul
© Copyright : DR

"Sans aucun doute, ils (Belgique) sont les favoris du groupe. Leur entraîneur (Roberto Martinez) a un problème de riches. Ils sont clairement favoris vu ce qu'on a vu ces dernières années. Et pour la deuxième place, je pense honnêtement que nous pouvons rivaliser avec l'Angleterre. La Belgique est l'équipe la plus en forme du moment, mais je pense que nous avons notre chance contre l'Angleterre. Ce sera le match-clé pour nous. Et en cas de résultat positif, nous avons une chance de nous qualifier. Ne jouer que le 5e jour: c'est la chose la plus importante pour nous. J'ai demandé à Dieu de ne pas nous placer dans le premier groupe à cause du Ramadan qui se terminera le 14-15 juin. Et vous connaissez son importance pour nous Musulmans".

Gernot Rohr (Nigeria): «un groupe intéressant»
Rohr
© Copyright : DR

"Nous sommes dans un groupe intéressant avec des équipes mieux classées que nous par la Fifa. Nous devons bien nous préparer pour notre premier match (face à la Croatie). Nous pourrions jouer un match amical face à la Serbie qui possède un jeu comparable et a battu la Grèce en qualifications. En deuxième match, nous aurons l'Islande, une bonne équipe, forte physiquement et qui possède les meilleurs supporters d'Europe. Avec l'Argentine, ce sera plus difficile de les surprendre, car cette très bonne équipe connaît notre jeu maintenant" (le Nigeria a battu 4-2 l'Argentine en match amical à la mi-novembre).


Hervé Renard (Maroc): «on va jouer deux monstres»
Nabil Maaloul
© Copyright : DR

"On a voulu y être à cette Coupe du monde, et bien maintenant on y est. On est dans le grand bain, on va jouer deux monstres: le champion d'Europe en titre avec sa grande star Cristiano Ronaldo et puis l'équipe d'Espagne que tout le monde voulait éviter dans ce pot n°2. On en a hérité, merci beaucoup (ironique)! Et puis l'Iran qui sera (notre adversaire) lors de notre match d'ouverture. C'est déjà un honneur d'être là. Maintenant il ne faut pas se satisfaire d'une participation, il faut y aller avec détermination et croire en nos chances même si ça parait très difficile pour tout le monde. Ce sont deux pays qui ne sont pas très loin du Maroc. Au Maroc, le championnat d'Espagne, c'est quelque chose dont les gens ne peuvent pas se passer. Ce sera un grand honneur pour le Maroc de jouer cette équipe d'Espagne qui est très forte, et le Portugal, champion d'Europe en titre. Il ne faut pas l'oublier. on va jouer nos matchs à Saint-Pétersbourg et à Moscou, c'est sympa quand même. Mais on est pas là pour faire du tourisme (rire)!"
Le 02/12/2017 Par Le360 Afrique - Afp